Actualisé 14.03.2017 à 16:15

Brugg (AG)Bigame, il frappe à mort son épouse suisse

Un quadragénaire, qui menait une double vie en Turquie, a été reconnu coupable de la mort de sa femme, mardi.

(Photo d'illustration)

(Photo d'illustration)

Keystone

Accusé du meurtre de son épouse en juillet 2013, un Turc de 44 ans se voit condamné à treize ans et deux mois de prison en Argovie. La victime avait été retrouvée morte dans sa voiture. La Suissesse avait annoncé son intention de demander le divorce avant le délai de 5 ans qui aurait offert un permis d'établissement à son mari.

Le Tribunal de district de Brugg (AG) a reconnu mardi le prévenu coupable de meurtre. Le Ministère public lui reprochait en outre de ne s'être marié en 2009 avec la Suissesse que pour obtenir un permis d'établissement en Suisse. L'homme aurait eu l'intention de divorcer après l'obtention du sésame.

Double vie

L'enquête a en effet révélé que l'accusé menait une double vie. Il était également marié avec une femme turque qui vivait en Turquie avec leurs quatre fils. Le prévenu rendait visite à sa famille régulièrement et lui envoyait de l'argent.

Lorsque son épouse suisse lui a annoncé son intention de demander le divorce, il l'aurait menacée de mort. Il a dû ensuite se tenir à distance de la Suissesse sur ordre de la police. Deux mois après avoir quitté le domicile conjugal, la femme âgée de 50 ans a été retrouvée sans vie dans sa voiture à Lauffohr, près de Brugg. Son mari l'avait battue à mort. Il a été arrêté quelques heures plus tard. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!