Actualisé 31.10.2013 à 20:41

Grande-BretagneBilan de la campagne «Go Home»: 11 départs

La campagne «Go Home», controversée, a incité seulement onze immigrés illégaux à quitter le Royaume-Uni et deux tiers des textos reçus par les autorités étaient des canulars.

Vivement critiqué et finalement enterré par le gouvernement, le projet pilote a vu sillonner deux camionnettes dans plusieurs quartiers de Londres à forte population étrangère cet été. Un panneau géant avait été placardé sur les véhicules exhortant les clandestins à quitter le pays.

«Au Royaume-Uni de façon illégale ? Rentrez chez vous ou prenez le risque de vous faire arrêter», disait l'affiche, montrant des menottes, en appelant les clandestins à envoyer en texto le mot «HOME» (maison) à un numéro de téléphone. ésultat, le ministère de l'Intérieur a reçu un total de 1561 textos, dont 1034 se sont avérés être des canulars, selon le rapport.

Et au final onze personnes ont quitté le pays à l'issue d'une campagne qui aura coûté 9.740 livres (14'165 francs) et suscité de vives réactions jusqu'au sein même du gouvernement, le ministre libéral-démocrate du Commerce Vince Cable dénonçant une initiative «stupide et insultante».

Le gouvernement britannique, «pas convaincu par les résultats», avait annoncé dès la semaine dernière qu'il renonçait à reconduire la campagne à l'échelle nationale. a campagne «a été une erreur de jugement honteuse de la part de Theresa May», la ministre de l'Intérieur, s'est émue la députée travailliste Yvette Cooper.

Le secrétaire d'Etat à l'Immigration, Mark Harper, a défendu le bilan du gouvernement, en déclarant que les 60 immigrés illégaux partis - en ajoutant ceux encouragés par les mêmes affiches publiées dans des journaux - vont permettre au contribuable britannique d'économiser 830'000 livres (1'207'000 francs), sachant que chaque expulsion coûte environ 15'000 livres (21'800 francs).

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!