CFF: Billets dégriffés: leur nombre évoluera au gré de la pandémie
Publié

CFFBillets dégriffés: leur nombre évoluera au gré de la pandémie

Le Surveillant des prix et les CFF ont signé un accord: 200 millions au moins doivent être accordés en rabais d’ici à la fin 2023. Le volume dépendra des conditions sanitaires.

par
Yannick Weber

Les usagers des CFF l’auront sans doute constaté: les billets dégriffés, en 2020, se sont faits rares. Et comme cette année, leur volume à l’avenir dépendra de l’ampleur de l’épidémie de Covid-19, ainsi que l’ont annoncé les CFF jeudi. D’ici à la fin 2023, la compagnie s’engage à proposer 200 millions de francs de rabais via les dégriffés sur le prix de base des billets.

Début mars 2020, les CFF et le Surveillant des prix avaient signé un accord. La compagnie de transport s’engageait à proposer 100 millions de francs de rabais via les dégriffés. La pandémie en a décidé autrement: en cohérence avec la recommandation des autorités de rester chez soi, leur vente a été suspendue de mi-mars à début juin. Depuis, ils sont revenus, mais sont assez peu nombreux.

Mais Monsieur Prix n’a pas souhaité en rester là, d’autant que le prix du sillon, c’est-à-dire ce que coûte aux CFF l’exploitation du réseau ferroviaire, va diminuer dès l’an prochain. Or aucune baisse générale de prix n’est prévue, ni sur les billets, ni sur les abonnements, tant la situation économique est délicate pour les CFF. Après discussion, les CFF et le Surveillant des prix ont donc signé un nouvel accord vendredi dernier, arrêtant un montant minimal de 200 millions pour 4 ans, 2020 compris, soit une moyenne de 50 millions par an.

Le chiffre peut sembler gros, mais il est tout de même inférieur de moitié à celui qui était initialement prévu pour 2020, avec ses 100 millions pour une seule année. «Le nombre de billets dégriffés sera déterminé par l’évolution de la demande, elle-même influencée par l’évolution de la situation sanitaire», notent les CFF sur leur site. En clair: certaines périodes sous tension épidémiologique, comme cet hiver, risquent de voir un nombre très limité de billets. Et, en contrepartie, le volume pourrait augmenter aux périodes plus calmes, qui inciteront aux déplacements.

Ton opinion

24 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Pierre Maudet

18.12.2020, 09:46

Vivement les billets 🎫 dégriffés a l’automate. Vive la voitures pour l’instant

Pat etik

18.12.2020, 09:34

Cette offre est absurde, il n'y a jamais de billet dégriffés, ou alors en prenant le train 2 mois plus tard.... De plus ça fait des mois qu'ils disent il y en aura plus... Blablabla

MicMar

18.12.2020, 09:04

Il faut un smartphone pour obtenir ces billets dégriffés. Pourquoi n'est-ce pas possible à l'automate ?