Actualisé 07.07.2014 à 16:43

Mondial 2014

Billets revendus illégalement annulés?

L'entreprise prestataire de la Fifa qui vend des forfaits pour la Coupe du monde a prévenu lundi qu'elle pourrait annuler les billets pour les demi-finales et finale qui sont au nom d'entreprises impliquées dans un réseau de revente illégale.

Match Hospitality, unique prestataire de la Fifa pour vendre des forfaits VIP pour les matches, a identifié quatre entreprises dont les noms apparaissent sur des billets saisis par la police brésilienne dans le cadre du démantèlement d'un réseau international de revente de billets au noir. Ces entreprises n'avaient pas le droit de revendre des billets.

Match Hospitality a annoncé qu'elle annulait tous les billets achetés par Atlanta Sportif, la compagnie dirigée par le Franco-Algérien Mohamadou Lamine Fofana, arrêté la semaine dernière au Brésil et considéré comme le leader présumé du réseau.

Son entreprise avait acheté 105 forfaits pour sept matches pour un montant de 121'750 dollars, a précisé Match Hospitality dans un communiqué.

Match Hospitality a souligné avoir bloqué les forfaits de Reliance Industries Limited, Jet Set Sports et Pamodzi Sports, et a menacé «d'annuler leurs billets pour les demi-finales et finale» du Mondial-2014 à moins qu'elles coopèrent avec l'enquête.

Un employé de la Fifa impliqué

Match Hospitality a vendu plus de 290'000 forfaits à 11'400 clients individuels ou à des entreprises, selon le communiqué qui ne précise pas combien de billets ont été revendus illégalement au total.

Reliance Industries a acheté 304 forfaits pour 19 matches à Rio, Sao Paulo et Belo Horizonte pour un montant de 1,2 million de dollars.

Un autre des billets saisis par la police portait le nom de Jet Set Sports, qui a acheté 40 forfaits pour deux matches d'un montant de 108'250 dollars. Le destinataire était une personne qui réside en Australie, selon Match Hospitality.

Une autre entrée portait le nom de Pamodzi, qui a acheté 350 forfaits pour 18 matches -dont des suites privées- pour un total de 1,2 million de dollars.

Match Hospitality, dont les forfaits incluent des suites privées, des repas de luxe et des cadeaux, souligne que jusqu'à présent aucun de ses employés n'a été accusé de faire partie de ce réseau de revente illégale de billets.

La police brésilienne a déclaré qu'un employé de la Fifa, logé au Copacabana Palace de Rio de Janeiro, est impliqué dans le réseau international de trafic de billets depuis 2002.

Les enquêteurs estiment que ce réseau vendait 1000 billets par match à un prix minimum de 1000 euros. (afp)

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!