Los Angeles - Billie Eilish traitée de raciste
Publié

Los AngelesBillie Eilish traitée de raciste

Une ancienne vidéo où la chanteuse a utilisé un terme insultant envers les Asiatiques a refait surface et a choqué la Toile. L’ado fait son mea culpa.

La chanteuse américaine Billie Eilish regrette d’avoir dérapé dans une vidéo, il y a quelques années.

La chanteuse américaine Billie Eilish regrette d’avoir dérapé dans une vidéo, il y a quelques années.

AFP

Alors qu’elle revient avec un nouvel album, «Happier Than Ever», qui sortira le 30 juillet 2021, Billie Eilish doit faire face à un bad buzz. Une ancienne vidéo TikTok qu’elle avait publiée il y a quelques années a refait surface sur le Net. On y voit l’Américaine se moquer de l’accent des Asiatiques et utiliser le terme «chink», considéré comme une injure raciste envers eux. Face à la polémique engendrée par son dérapage, la chanteuse de 19 ans a très vite présenté ses excuses dans une story Instagram. «Il y a un montage vidéo qui circule sur moi quand j’avais 13 ou 14 ans, où je prononce un mot d’une chanson dont je ne savais pas à l’époque qu’il s’agissait d’un terme péjoratif utilisé contre les membres de la communauté asiatique. Je suis horrifiée, embarrassée et j’ai envie de vomir d’avoir prononcé ce mot», a-t-elle écrit. L’artiste répétait en fait un mot qu’elle avait entendu dans la chanson «Fish», de Tyler the Creator.

Et la jeune femme de continuer à faire son mea culpa dans son long message: «Peu importe mon ignorance et l’âge que j’avais à l’époque, rien n’excuse le fait que c’était blessant. Et pour cela, je suis désolée. J’ai toujours travaillé dur pour utiliser ma notoriété pour lutter pour l’inclusion, la gentillesse, la tolérance, l’équité et l’égalité, a dit la star. Nous devons tous continuer à avoir ces conversations, à écouter et à apprendre.»

Billie est aussi revenue sur une autre vidéo qui a ressurgi où on la voit mimer des paroles de rap avec l’accent afro-américain. «C’est quelque chose que j’ai commencé à faire quand j’étais enfant et que j’ai fait toute ma vie en parlant à mes animaux de compagnie, mes amis et ma famille, a-t-elle expliqué. C’est du charabia absolu et ce n’est en aucun cas une imitation de qui que ce soit ou de n’importe quelle langue, accent ou culture.» Reste à savoir si les excuses de l’interprète de «Bad Guy» auront convaincu ses détracteurs.

(lja)

Ton opinion

19 commentaires