Hockey sur glace: Bienne trop fort pour le LHC, Gottéron et Ajoie victorieux

Publié

Hockey sur glaceBienne trop fort pour le LHC, Gottéron et Ajoie victorieux

Vainqueur 4-1 face au Lausanne HC, le HC Bienne a signé un sixième succès consécutif. Les Fribourgeois se sont imposés 1-2 à Ambri et Ajoie a battu Lugano 4-1.

La joie de Fabio Hofer et Jesper Olofsson après le 3-1.

La joie de Fabio Hofer et Jesper Olofsson après le 3-1.

Urs Lindt/freshfocus

Le HC Bienne a remporté un sixième match de suite. Les Lausannois, eux, ont été battus pour la troisième fois de rang en championnat. Vainqueur 4-1, le HCB a fait la différence en deuxième période, avant de soigner la manière en fin de soirée. La ligne du capitaine Gaëtan Haas (3 assists), avec Fabio Hofer (4 points) et Jesper Olofsson (2 buts) en feu, a été irrésistible.

Le HCB a ouvert la marque 26 secondes avant la première pause. La déviation victorieuse de Fabio Hofer, consécutive à un excellent travail du capitaine Gaëtan Haas, a permis aux Seelandais de mettre un premier petit coup derrière la tête des Vaudois, plutôt solides et bien inspirés jusque-là.

Mais sans trois titulaires en défense (le Slovaque Martin Gernat, Fabian Heldner et Andrea Glauser), ce déplacement dans le Seeland, face au deuxième du classement qui venait d’aligner cinq victoires de rang, s’apparentait toutefois à une mission impossible. Les Lions, généreux dans l’effort mais relativement inoffensifs en attaque, ont fini par craquer en deuxième période, lorsque les Biennois ont appuyé sur l’accélérateur. Le Suédois Jesper Olofsson (28e, 2-1) et l’homme du match, Fabio Hofer (35e, 3-1), ont placé le HC Bienne en position de force.

Les Biennois ont même soigné la manière et gâté leurs supporters, à l’image du quatrième but (Jesper Olofsson) après un tiki-taka de toute beauté entre Haas, Hofer et Olofsson devant la cage lausannoise (45e).

Cette troisième défaite de rang pour le LHC aura au moins permis à John Fust de relancer Tobias Stephan, qui n’avait plus été utilisé depuis… le 25 septembre dernier, au soir de son 900e match dans l’élite (une défaite 1-5 contre Zurich, avec cinq buts encaissés au dernier tiers-temps). Le Zurichois de 38 ans a remplacé Ivars Punnenovs pour les 15 dernières minutes de jeu. Samedi, le LHC reçoit le HC Davos à la Vaudoise aréna, où les Lions n’ont gagné que deux fois cette saison. Quant aux Biennois, victorieux pour la sixième fois d’affilée, ils ont bien mérité quelques jours de repos. Les joueurs d’Antti Törmänen joueront leur prochain match mardi, à Berne.

Fribourg Gottéron dompte Ambri

Julien Sprunger (au centre) a ramené les Fribourgeois à 1-1.

Julien Sprunger (au centre) a ramené les Fribourgeois à 1-1.

Michela Locatelli/freshfocus

FR Gottéron, longtemps malmené, a sué pour aller décrocher les trois points à Ambri (1-2), vendredi soir, dans une partie indécise et intense. Cueillis à froid, les Dragons ont réussi à faire le dos rond avant de s’offrir leur premier succès à la Gottardo Arena grâce à une réussite décisive de Mauro Jörg. Samedi, ils recevront Ajoie avec la volonté de réaliser un deuxième week-end consécutif à six points.

Les spectateurs présents n’ont pas eu le temps de s’ennuyer, puisque les Biancoblu ont ouvert la marque dès la 2e minute. Johnny Kneubühler a chanceusement profité d’un rebond accordé par Connor Hughes. La suite de la période a été animée avec Ambri qui a énormément pressé et qui a profité des trop nombreuses pertes de puck fribourgeoises en zone médiane pour se procurer plusieurs grosses chances. Gottéron est rentré au vestiaire avec une seule unité de retard grâce à plusieurs parades de son gardien et un coach challenge gagnant - but annulé pour hors-jeu - pris par Christian Dubé à la 12e.

Après avoir laissé passer l’orage, les Dragons ont petit à petit pris le contrôle de la partie et ont pu égaliser en jeu de puissance par Julien Sprunger qui a redirigé une passe de Christoph Bertschy (28e), pour sa 950e apparition en NL. Les unités spéciales ont été décisives puisque Mauro Jörg a pu donner l’avantage à son équipe à 4 contre 5 (37e).

FR Gottéron, avec une avance d’une longueur, a parfaitement géré l’ultime acte en faisant parler sa solidité défensive, celle dont il fait preuve depuis l’entame de la saison.

Samedi, Julien Sprunger et ses coéquipiers accueilleront Ajoie avec la ferme ambition de prendre leur revanche sur les Jurassiens et de poursuivre leur remontée au classement.

Ajoie retrouve le chemin du succès contre Lugano

Guillaume Asselin trompe Mikko Koskinen sur penalty pour le 3-1.

Guillaume Asselin trompe Mikko Koskinen sur penalty pour le 3-1.

Jonathan Vallat/freshfocus

Pour la première fois depuis le 27 septembre et un succès récolté en prolongation face à Berne (3-2), Ajoie l’a emporté. Victime du réveil jurassien: le HC Lugano. Dominatrice durant la majeure partie du match, entreprenante mais maladroite dans l’ultime geste, l’équipe de Porrentruy a dû patienter jusque dans les dernières minutes pour assurer les trois points après avoir pris les devants lors du premier tiers. À la faveur de cette quatrième victoire automnale, elle remonte à la 11e place du classement. 

Le revers mortifiant concédé mardi à Kloten lors des tirs au but a-t-il agi comme un électrochoc? Le message adressé par les supporters avant le coup d’envoi a semble-t-il été compris: «Porter ce maillot est une chance, lui faire honneur est un devoir.» Après sept défaites consécutives, les joueurs ajoulots avaient le devoir de redresser cette situation avant qu’elle ne s’envenime méchamment. Question d’honneur.

Face à des Luganais qu’on imaginait requinqués après le succès décroché mardi contre le double champion en titre zougois (6-1), Ajoie a retrouvé ses caractéristiques qui lui avaient permis de conquérir çà et là quelques victoires en début de concours: un bloc compact devant Damiano Ciaccio – de retour au jeu après une blessure et préféré à Tim Wolf – et un déploiement rapide de son dispositif lorsque les ouvertures se présentent.

Après un premier quart d’heure de mise en chauffe, T.J. Brennan trouvait l’ouverture en logeant la rondelle au premier poteau de Mikko Koskinen. Sans le Solvaque Martin Bakos, désigné étranger surnuméraire pour la première fois de l’exercice, le collectif jurassien est parvenu à doubler la mise juste avant la première pause. Kevin Bozon, à la conclusion d’une belle triangulation, donnait deux longueurs d’avance à son équipe alors qu’il restait huit dixièmes au chrono.

Réaction tessinoise était attendue, réaction il y a eu. Elle a été vive, mais brève. Pendant cinq minutes, Lugano s’est posé dans la zone de défense adverse et n’en est plus sorti. La première ligne locale, engagée lors de la première présence, a été sollicitée durant deux pleines minutes avant de pouvoir céder sa place. Si le tonnerre a grondé, la foudre ne s’est cependant pas abattue. Et les quinze minutes qui ont suivi jusqu’à la deuxième sirène ont entièrement été à l’avantage du HCA.

Cette domination stérile n’a toutefois jamais permis à Ajoie de prendre ses distances et ce ne sont pourtant pas les occasions, nombreuses, qui ont manqué. Le spectre d’un retour adverse, matérialisé par la réduction du score du défenseur Elia Riva à un quart d’heure du terme, a à nouveau pesé lors du troisième tiers, celui-là même durant lequel il a laissé filer tant de points ces derniers temps. La pression et la tension se sont faites grandissantes jusqu’à ce que Guillaume Asselin ne libère l’assistance à quatre minutes du terme lors d’un penalty parfaitement exécuté du revers de la crosse qui n’a laissé aucune chance au géant portier finlandais.

Une ultime réalisation inscrite par Hazen dans la cage vide (validée par les arbitres après que le Québécois a été victime d’une faute) et les Ajoulots, attendus samedi à Fribourg, pouvaient à nouveau regoûter à la saveur d’un succès.

(CYP/RST/JBO)

Ton opinion

5 commentaires