Pharma: Biogen supprime 11% de ses effectifs
Actualisé

PharmaBiogen supprime 11% de ses effectifs

La firme va biffer 800 emplois pour faire des économies après des ventes non satisfaisantes de son médicament vedette contre la sclérose en plaques.

La «biotech» espère ainsi économiser 250 millions de dollars en 2015.

La «biotech» espère ainsi économiser 250 millions de dollars en 2015.

La «biotech» américaine Biogen a annoncé mercredi qu'elle allait supprimer 800 emplois dans le monde, soit 11% de ses effectifs, d'ici fin 2015. Elle souhaite faire des économies après des ventes non satisfaisantes de son médicament vedette contre la sclérose en plaques.

Ce plan social touche notamment l'Europe où le groupe indique qu'il va démarrer le processus de consultation des représentants du personnel comme l'y oblige la réglementation. Le groupe, qui emploie 7550 personnes, ne donne pas en revanche une répartition géographique des emplois supprimés.

La «biotech» espère ainsi économiser 250 millions de dollars (240 millions de francs) cette année, qui seront réinvestis dans des traitements actuellement dans l'ultime étape de développement avant leur éventuelle commercialisation ou sur le point de l'être.

Elle cite notamment des traitements contre la maladie d'Alzheimer comme l'Aducanumab, dont il est en train de recruter des patients volontaires pour une étude clinique de phase 3.

Frais de mercatique

Une partie des économies vise aussi à augmenter l'enveloppe marketing du Tecfidera, son nouveau traitement contre la sclérose en plaques dont la croissance des ventes est en deçà des prévisions. Biogen tablait sur une hausse continue des ventes de ce traitement de l'ordre de 14 à 16% mais la croissance n'est que de 6 à 8% jusqu'ici.

Au troisième trimestre, le chiffre d'affaires de ce traitement s'est établi à 937 millions de dollars, en hausse de 6% comparé au deuxième trimestre.

La «biotech» a décidé en revanche de mettre fin aux études en cours pour étendre les indications du Tecfidera, après des tests cliniques non concluants. Biogen arrête aussi de développer un traitement contre l'inflammation du rein.

Charge au 4ème trimestre

Cette restructuration va se traduire par une charge de 85 à 95 millions de dollars dans les comptes dont une grande partie sera inscrite au quatrième trimestre.

Le groupe a par ailleurs fait part mercredi d'un bond de 16% à 1 milliard de dollars de son bénéfice net et de 11% de son chiffre d'affaires à 2,8 milliards de dollars.

Biogen fait partie du cercle des «biotech» vedettes américaines qui comprend Gilead Sciences (médicaments Sovaldi et Harvoni contre l'hépatite C), Amgen (l'antidiabétique Repatha) et Celgene (Imnovid contre une forme rare de leucémie).

Leurs innovations thérapeutiques sont porteuses d'espoirs dans la lutte contre des pandémies comme le sida ou les cancers. Mais les coûts prohibitifs des traitements sont à l'origine d'une flambée boursière du secteur et leur valent de nombreuses critiques. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion