Birmanie: 28 ans de prison pour des syndicalistes
Actualisé

Birmanie: 28 ans de prison pour des syndicalistes

Six défenseurs des droit du travail ont été condamnés à des peines de prison allant jusqu'à 28 ans en Birmanie pour avoir organisé un séminaire dans un centre de l'ambassade américaine, a annoncé un avocat de la défense samedi.

Lors d'une audience organisée vendredi dans la prison Insein, dans le nord de la capitale Rangoon, les six accusés ont été reconnus coupables d'avoir promu «la haine et le mépris» contre la junte au pouvoir, a précisé l'avocat Aung Thein. Certains ont également été reconnus coupable d'appartenance à des associations illégales et d'infraction aux lois sur l'immigration.

Les six accusés, tous âgés de moins de 30 ans, avaient prévu d'organisé un séminaire sur les droits du travail dans un centre de l'ambassade américaine à Rangoon. La réunion avait toutefois été annulée après l'arrestation de plusieurs participants.

Trois d'entre eux ont été condamnés à 28 ans de prison, et les trois autres à 20 ans.

Ces condamnations ne sont pas liées aux manifestations contre l'augmentation des prix de l'essence et des biens de consommation courante qui agitent depuis trois semaines la Birmanie. La junte militaire a accusé samedi la Ligue nationale pour la démocratie (LND) de la prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi d'être à l'origine de ces manifestations. (ap)

Ton opinion