Actualisé 11.07.2007 à 19:50

Bisbille autour d'une facture

BULLE (FR) – Un litige subsiste dans l'affaire du 113. Le groupe de rap français avait saccagé des chambres d'hôtel à l'occasion d'un concert à Ebullition.

L'affaire a été classée par la justice fribourgeoise lundi. Toutefois, l'un des hôteliers réclame toujours le paiement d'une facture ouverte de 1000 fr. auprès de la salle de concert. «Pour nous, c'est au responsable de la tournée, la société Opus One, de prendre en charge cette facture», se défend Daniel Diethelm d'Ebullition. «Malgré nos appels, la société fait la sourde oreille.» C'est pourquoi Ebullition bloque sur un compte la somme d'autres paiements qu'elle doit à la société de management. Sébastien Vuignier, d'Opus One, n'entend pas prendre ces frais en charge. Pour lui, c'est la responsabilité du groupe qui prime. «Et pour nous, Ebullition non plus ne doit rien à l'hôtel.»

(nlu)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!