Monnaie: «Bitcoin», élu terme financier suisse 2017
Actualisé

Monnaie«Bitcoin», élu terme financier suisse 2017

Un jury d'experts a choisi la monnaie virtuelle controversée comme terme financier de l'année.

par
cht/afp

«Bitcoin» est le terme financier suisse de l'année 2017. C'est du moins l'avis d'un jury de cinq experts, dont l'ancien banquier Oswald Grübel ou l'écrivain Michel Theurillat, qui a élu la monnaie virtuelle controversée à ce titre pour le compte du portail financier finews.ch de la banque Migros.

«Aucun autre phénomène n'a autant créé la sensation dans le secteur financier en 2017 que le Bitcoin», explique la banque dans un communiqué lundi. Au cours des douze derniers mois, sa valeur a en effet littéralement explosé, justifie-t-elle. Il a gagné plusieurs centaines de pourcent, et rien n'indique que cette envolée spectaculaire pourrait se ralentir prochainement, rappelle-t-elle. Mais la crypto-monnaie soulève de nombreuses questions qui nécessite de nombreux éclaircissements. «C'est pourquoi le jury a désigné le terme «Bitcoin» comme le terme financier de l'année 2017.»

Cette nomination survient alors que cette monnaie virtuelle est sur le point d'acquérir ses lettres de noblesse avec le début dimanche des premiers échanges de produits à son nom sur un marché financier installé aux Etats-Unis ayant pignon sur rue.

Une crypto-monnaie qui divise

Sans existence physique, le bitcoin s'appuie sur un système de paiement de pair-à-pair basé sur la technologie dite «blockchain» ou «chaîne de blocs». Il divise économistes, grands argentiers et financiers, mais a trouvé une caisse de résonance dans des pays exclus du système financier américain tel le Venezuela ou à forte inflation et déflation.

Cet engouement a essaimé récemment dans les pays occidentaux où les actions des entreprises cotées en Bourse sont hors de prix, ce qui pousse certains investisseurs et petits épargnants à trouver d'autres produits financiers pour placer leur argent.

L'attrait pour le bitcoin est tel que des pirates informatiques ont dérobé récemment pour près de 60 millions de dollars de bitcoins à la plateforme slovène NiceHash.

Ton opinion