Ligue de diamant à Bruxelles : Blake frôle le record du monde du 200 m de Bolt
Actualisé

Ligue de diamant à Bruxelles Blake frôle le record du monde du 200 m de Bolt

Yohan Blake a failli brûler la priorité à Usain Bolt, vendredi, à Bruxelles, en s'approchant du record du monde de son compatriote.

De gauche à droite, Usain Bolt et Yohan Blake.

De gauche à droite, Usain Bolt et Yohan Blake.

Un gros coup de tonnerre a retenti au meeting de Bruxelles avec le deuxième temps de l'histoire réussi sur 200 m par le Jamaïcain Yohan Blake, en 19''26. Le champion du monde du 100 m, que personne n'attendait à ce niveau sur le demi-tour de piste, a causé la sensation de l'année.

Exit le temps de 19''40 signé par Usain Bolt lors de son titre mondial à Daegu il y a deux semaines, qui constituait le meilleur chrono de l'année. Blake, le compagnon d'entraînement du triple champion olympique, s'était fait un nom en Corée en s'imposant sur 100 m, profitant d'abord pensait-on de la disqualification de Bolt. Mais la performance de Blake à Bruxelles sur 200 m laisse supposer que le garçon aurait aussi pu battre Bolt à Daegu dans la confrontation directe sur la ligne droite.

En 19''26, Blake, 21 ans, améliore de 0''52 son meilleur chrono jusqu'à présent et s'est approché à seulement sept centièmes du record du monde établi en 19''19 par Bolt il y a deux ans aux Mondiaux de Berlin. Un temps qui semblait inapprochable par quelqu'un d'autre que Bolt.

Conditions idéales

Quelques minutes avant le demi-tour de piste de Blake, Bolt avait signé la meilleure performance mondiale de l'année (MPM) du 100 m en 9''76. Le Jamaïcain a profité de conditions parfaites pour détrôner pour deux centièmes son compatriote Asafa Powell, absent vendredi.

Avec 1,3 m/s de vent dans le dos, Bolt a assuré l'essentiel mais a eu besoin de 60 m pour dépasser Nesta Carter, 2e en 9''88 et auteur du meilleur départ. Le triple champion olympique reste invaincu cette saison, hormis sa disqualification pour faux départ aux Mondiaux de Daegu, mais il n'a pas réussi la course référence en 2011 sur la ligne droite en raison de ses problèmes sur les premières foulées.

Sur 10'000 m, Kenenisa Bekele s'est réhabilité, trois semaines après son abandon aux Mondiaux de Daegu. Le recordman du monde et triple champion olympique a amélioré de plus de trois secondes la meilleure performance mondiale de l'année du Britannique Mo Farah en courant en 26'43''16. Un retour au premier plan remarquable pour l'Ethiopien de 29 ans, qui n'avait plus disputé de compétition sur piste pendant près de deux ans, de septembre 2009 à août 2011, à cause d'une blessure à un mollet.

Bekele a précédé le Kényan Lucas Rotich (26'43''98) et l'Américain Galen Rupp (26'48''00), qui bat le record des Etats-Unis.

Sur 1500 m, l'Améicaine Morgan Uceny a signé le meilleur temps de la saison en 4'00''06. Elle détrône Maryam Jamal, qui détenait l'ancienne MPM et qui finit 3e de la course en 4'01''40 et deuxième au général de la Ligue de diamant dans la discipline. (ats)

Ton opinion