Blanchiment d'argent à Milan: 2 Suisses arrêtés
Actualisé

Blanchiment d'argent à Milan: 2 Suisses arrêtés

La «Guardia di finanza» (police financière) de Milan a démantelé une organisation internationale de blanchiment d'argent qui oeuvrait entre l'Italie et la Suisse.

Quatre hommes, dont deux ressortissants suisses, ont été arrêtés mardi matin.

Coordonnées avec les autorités judiciaires suisses, les arrestations mettent un terme à une enquête sur le blanchiment d'argent portant sur cinq millions d'euros (environ huit millions de francs), a annoncé la «Guardia di finanza» mardi.

Selon la procureure milanaise Margherita Taddei, cet argent provient de la faillite frauduleuse, en 2005, de l'entreprise italienne BBurago, productrice de modèles réduits de voitures de collection.

Perquisitions à Lugano et Zurich

Selon les enquêteurs italiens, douze perquisitions ont été menées en Italie et en Suisse, notamment à Lugano et Zurich: un coffre-fort, neuf comptes bancaires et six comptes postaux ont été saisis.

Tout avait commencé avec l'arrestation, en 2006, de Marco Besana, ex-administrateur délégué de la firme BBurago. Avant d'être écroué, l'homme était parvenu à transférer à l'étranger les cinq millions d'euros prélevés des caisses de l'entreprise.

Il avait agi avec la complicité d'un Italien résidant à Nice et de deux Suisses d'origine italienne et espagnole qui travaillaient dans le secteur bancaire. Selon le parquet milanais, l'enquête pourrait désormais s'étendre à plusieurs autres opérations financières illégales. (ats)

Ton opinion