Football: Blatter accusé de ne pas condamner le racisme
Actualisé

FootballBlatter accusé de ne pas condamner le racisme

Le patron du syndicat des joueurs en Angleterre a appelé jeudi Sepp Blatter à démissionner à la suite des propos du président de la FIFA sur le racisme dans le football.

Mercredi, Sepp Blatter a assimilé les propos racistes sur les terrains à de simples faits de jeu, déclenchant la colère de Gordon Taylor. «Cela dépasse les bornes. De tels propos montrent qu'il a tout faux, qu'il est dépassé», a dit Gordon Taylor sur Sky Sports.

«Il devrait laisser la place à Michel Platini (président de l'UEFA). S'il y a une personne qui devrait comprendre le racisme, c'est bien le président de la FIFA, qui compte 200 pays, faits d'histoires, de couleurs, de croyances différentes». Prié de dire si Sepp Blatter devait démissionner, Gordon Taylor a répondu: «Je le pense, sans l'ombre d'un doute».

A la fin du match, on oublie tout

Sur l'antenne de CNN mercredi, Sepp Blatter a déclaré: «L'un des joueurs peut peut-être avoir à l'égard d'un autre un mot, un geste qui n'est pas correct. Mais celui qui en est la cible doit se dire: «C'est un jeu (...) et, à la fin du jeu, on doit se serrer la main».

«Sur le terrain, on dit parfois des choses qui ne sont pas très correctes. A la fin du match, c'est fini et on peut se comporter mieux au suivant», a ajouté Sepp Blatter, qui a tenu des propos identiques dans le cadre d'un autre entretien accordé à la chaîne de télévision «Al Djazira». (ats)

Blatter doit partir, disent les Anglais

Le ministre britannique des Sports et le patron du syndicat des joueurs en Angleterre ont appelé jeudi Sepp Blatter à démissionner à la suite des propos du président de la FIFA sur le racisme dans le football. Mercredi, le Valaisan a assimilé les propos racistes sur les terrains à un fait de jeu.

Le ministre des Sports Hugh Robertson, prié de dire si Sepp Blatter devait démissionner, a dit au micro de la BBC: «Oui. Cela fait un moment. C'est très grave mais il nous a habitués à ce genre de comportement.»

Gordon Taylor, patron du syndicats des joueurs en Angleterre, était également furieux alors que le fédération anglaise (FA) se penche actuellement sur deux cas de racisme. «Cela dépasse les bornes. De tels propos montrent qu'il a tout faux, qu'il est dépassé», a-t-il dit sur Sky Sports. «Il devrait laisser la place à Michel Platini (président de l'UEFA). S'il y a une personne qui devrait comprendre le racisme, c'est bien le président de la FIFA, qui compte 200 pays, faits d'histoires, de couleurs, de croyances différentes.» Blatter doit-il démissionner ?: «Je le pense, sans l'ombre d'un doute.»

Sur l'antenne de CNN mercredi, Sepp Blatter a déclaré: «L'un des joueurs peut peut-être avoir à l'égard d'un autre un mot, un geste qui n'est pas correct. Mais celui qui en est la cible doit se dire: 'C'est un jeu (...) et, à la fin du jeu, on doit se serrer la main».

«Sur le terrain, on dit parfois des choses qui ne sont pas très correctes. A la fin du match, c'est fini et on peut se comporter mieux au suivant», a ajouté Sepp Blatter, qui a tenu des propos identiques dans le cadre d'un autre entretien accordé à la chaîne de télévision Al Djazira.

Ton opinion