Scandale à la Fifa: «Blatter doit abandonner son poste de président»
Actualisé

Scandale à la Fifa«Blatter doit abandonner son poste de président»

Le président de la fédération anglaise appelle le Valaisan, qui brigue un 5e mandat à la tête de la Fifa, à quitter son poste après l'arrestation de responsables soupçonnés de corruption.

«Sepp Blatter doit abandonner son poste de président», a déclaré Greg Dyke à l'agence de presse Press Association. Le président de la fédération anglaise de football (FA) a ajouté qu'il n'était pas «possible de rétablir la confiance en la Fifa si Sepp Blatter est encore là». Le président de la Fifa «doit s'en aller en démissionnant, ou il doit être mis en minorité, ou nous devons trouver une troisième voie», a-t-il ajouté.

Le président de la fédération anglaise s'était déjà interrogé mercredi dans un communiqué sur l'intérêt d'élire vendredi le président de la Fifa après l'inculpation de neuf de ses responsables soupçonnés de corruption.

L'Angleterre a été candidate malheureuse pour le Mondial 2018, attribuée finalement à la Russie dans des conditions litigieuses, en même temps que l'édition 2022 qu'organisera le Qatar.

Les sponsors encouragent la Fifa à faire le ménage

Plusieurs entreprises multinationales, dont Nike, Adidas et Coca-Cola, associées au sponsoring de la Coupe du monde de football ont exhorté mercredi la Fifa à faire le ménage en son sein face au scandale de corruption.

Les cartes de crédit Visa sont allées jusqu'à menacer de se désengager. Faute de changements, «nous avons informé (la Fifa) que nous réévaluerions notre parrainage», a fait valoir Visa dans un communiqué, évoquant ses «profondes déception et inquiétude», a dit Visa dans un communiqué. «En tant que sponsor, nous comptons sur la Fifa pour prendre des mesures rapides et immédiates pour régler ces problèmes», a ajouté Visa, expliquant que son parrainage avait pour but d'«encourager les communautés au rassemblement et de célébrer l'esprit de compétition et de réussite personnelle».

«Cette longue controverse a terni la mission et les idéaux de la Fifa et nous avons déjà exprimé de façon répétée nos inquiétudes sur ces accusations sérieuses», a réagi pour sa part Coca-Cola, qui verse une trentaine de millions de dollars à la Fifa par an. Dans un courriel transmis à l'AFP, il a enjoint l'organisation à se saisir des questions de corruption.

Ethique et Transparence

Même son de cloche chez le géant du fast-food McDonald's qui a souligné prendre «très au sérieux» les problématiques ayant trait à l'éthique et à la corruption, et jugé «extrêmement inquiétantes» les révélations de la justice américaine.

Idem pour le brasseur belgo-brésilien AB Inbev (Anheuser-Busch), autre sponsor important par le biais de sa marque de bière Budweiser, qui souhaite que «tous ses partenaires maintiennent de grandes exigences en matière d'éthique et opèrent dans la transparence».

L'équipementier sportif allemand Adidas de son côté a souligné qu'il maintenait son soutien financier au football mais a encouragé la Fifa «à continuer de mettre en place et à respecter des normes conformes à la transparence dans tout ce qu'elle fait».

Son concurrent américain Nike a lui affirmé «coopérer» avec l'enquête américaine qui, sans le citer nommément, l'identifie toutefois assez précisément. «Nous avons coopéré et continuerons de coopérer avec les autorités», écrit la marque à la célèbre virgule (The Swoosh) dans une déclaration à l'AFP.

(ats/afp)

Figo demande un report de l'élection

L'ancien joueur vedette portugais a appelé mercredi la Fifa à surseoir à l'élection pour la présidence prévue vendredi, après le scandale déclenché par l'arrestation de sept responsables soupçonnés de corruption.

«Ceux qui aiment le football comme moi verront cette journée du 27 mai comme une des pires de l'histoire de la Fifa», écrit Luis Figo sur sa page Facebook, une semaine après s'être retiré de la course à la présidence de la Fifa.

«Je répète ce que j'ai déjà dit la semaine dernière: ce qui est prévu vendredi à Zurich n'est pas une élection. Il y a désormais beaucoup de gens qui pensent comme moi. Ce serait une erreur que de maintenir l'élection», estime-t-il.

Au moment de renoncer à sa candidature, l'ancien Ballon d'or du Real Madrid avait fait valoir que «ce processus électoral est tout sauf une élection. C'est un plébiscite qui a pour objectif de remettre le pouvoir absolu à un homme, ce que je refuse d'accompagner».

Le Suisse Joseph Blatter, président en exercice depuis 1998 et grand favori, brigue à 79 ans un cinquième mandat lors de l'élection vendredi. Il trouvera face à lui un seul adversaire, le prince jordanien Ali bin Hussein.

L'UEFA a elle aussi demandé le report «dans les six mois» d'un congrès électif qui «risque de tourner à la farce». «Ces événements montrent que la corruption est profondément enracinée dans la culture de la Fifa», a-t-elle accusé.

Jack Warner arrêté à Trinité et Tobago

L'ancien vice-président de la FIFA s'est rendu aux autorités mercredi après avoir été officiellement accusé de corruption, a indiqué la police de Trinité et Tobago, où se trouvait l'intéressé.

Ton opinion