Scandale à la Fifa: Blatter: «Ma suspension est une libération»
Actualisé

Scandale à la FifaBlatter: «Ma suspension est une libération»

Le président démissionnaire de la Fifa s'est confié vendredi à la radio locale haut-valaisanne «Radio Rottu». Il a notamment affirmé qu'il allait désormais se tourner vers l'avenir.

par
ofu

C'est un Sepp Blatter détendu qui a accordé vendredi une interview à «Radio Rottu», la radio haut-valaisanne.

Le président démissionnaire, suspendu 90 jours par la commission d'éthique de la Fifa, a avoué que cette décision avait été difficile à accepter. «Mais c'est aussi une libération en quelque sorte. Maintenant je suis sans emploi et je peux m'occuper de moi. Je peux réfléchir à ce que je veux faire à l'avenir», explique-t-il. Plusieurs personnes en Valais lui auraient même dit: «Tu n'a encore jamais eu une aussi bonne mine.»

Watson, qui a relayé les propos recueillis par la radio locale, écrit que Blatter a de la peine à digérer d'avoir été interdit de toute activité liée au football: «L'affaire me concernant et concernant Michel Platini n'a pas assez bien été analysée. Les décisions ont été prises trop vite. Je n'ai désavantagé personne, je n'ai pas volé d'argent, je ne suis pas un meurtrier. C'est complètement stupide que je ne puisse plus me rendre dans un stade de foot.»

L'interview intégrale en allemand de Sepp Blatter:

Ton opinion