Scandale à la Fifa: Blatter sera fixé la semaine prochaine
Actualisé

Scandale à la FifaBlatter sera fixé la semaine prochaine

Le dirigeant suspendu connaîtra bientôt le verdict de la commission de recours de la Fifa.

1 / 126
Keystone
Sepp Blatter: «J'aimerais bien qu'on en finisse. Si le cas est clos devant la justice suisse, il n'y a pas de raison d'avoir eu un cas à la FIFA. Ce que je veux faire c'est travailler du côté de la justice suisse mais aussi voir les arguments nécessaires pour obtenir une cassation de la décision de la commission d'éthique.» (8 mars 2018)

Sepp Blatter: «J'aimerais bien qu'on en finisse. Si le cas est clos devant la justice suisse, il n'y a pas de raison d'avoir eu un cas à la FIFA. Ce que je veux faire c'est travailler du côté de la justice suisse mais aussi voir les arguments nécessaires pour obtenir une cassation de la décision de la commission d'éthique.» (8 mars 2018)

Keystone
Un audit sur les dérives de l'ère Sepp Blatter (à droite) et Jérôme Valcke, couvrant la période allant de 2006 à 2015, a été rendu public.  (Mercredi 24 janvier 2018)

Un audit sur les dérives de l'ère Sepp Blatter (à droite) et Jérôme Valcke, couvrant la période allant de 2006 à 2015, a été rendu public. (Mercredi 24 janvier 2018)

Keystone

Le verdict de la commission de recours de la FIFA au sujet de la suspension pendant 8 ans de Joseph Blatter de toute activité dans le football est attendu pour le début de la semaine prochaine, selon des informations d'ATS Sport. Le Haut-Valaisan, qui conteste la sanction, a été entendu durant plus de sept heures par la commission mardi à Zurich.

Joseph Blatter avait été suspendu pour huit ans en 1re instance, en raison d'un paiement controversé de 2 millions de francs à Michel Platini - également suspendu pour 8 ans - effectué en 2011, quatre ans après le début de la présidence de Michel Platini à l'UEFA. Joseph Blatter avait justifié ce paiement pour les activités de conseiller exercées par l'ancien Ballon d'or entre 1999 et 2002, les deux hommes ayant alors conclu un accord oral.

L'élection du successeur de Joseph Blatter à la présidence de la FIFA est prévue le 26 février à Zurich. (nxp/sda)

(NewsXpress)

Ton opinion