Lausanne: Blessé par les portes du M2, il finit aux urgences
Actualisé

LausanneBlessé par les portes du M2, il finit aux urgences

Personnes âgées et enfants doivent se méfier lors du départ des rames du métro. Mais les TL se veulent rassurant sur le danger.

par
Frédéric Nejad Toulami
Les doubles portes, palières et de la rame du M2, se referment après le signal sonore et lumineux.

Les doubles portes, palières et de la rame du M2, se referment après le signal sonore et lumineux.

«J'ai beau être infirmière, je vous assure que la vilaine blessure à la main de ce Monsieur m'a impressionnée.» Témoin d'un incident survenu l'après-midi du lundi 24 mars à la station de métro du CHUV, cette jeune femme affirme que la fermeture des doubles portes et palières et de la rame du M2 ont piégé un malheureux octogénaire vers 16 heures.

Le métro était à l'arrêt mais les signaux visuel et sonore retentissaient pour indiquer que le départ était imminent. C'est alors que le vieux monsieur s'est engagé, le bras tendu, pour pénétrer dans la rame. Mais les portes se sont refermées sur sa main, la bloquant fermement. «Elles ne se rouvraient pas et ses doigts dépassaient du côté du métro, détaille la témoin. L'homme, devenu tout blême, semblait souffrir, impuissant, tandis que des passants, inquiets, tentaient de l'aider.» Certains sont parvenus manuellement à ouvrir le «piège» et libérer le membre marqué par une «importante coupure jusque dans la chair.

Deux agents privés, attirés par l'attroupement autour de la victime, ont ensuite pris en charge le retraité pour l'amener aux Urgences du CHUV. Le patron de la société de sécurité mandaté par les TL confirme l'incident, mais il considère comme rare de telles blessures: «La peau d'un enfant ou d'une personne âgée est probablement plus fragile que celle d'un adulte.»

En 2013, seuls trois incidents de ce type, ayant eu des conséquences sur l'intégrité physique des personnes, ont été signalés aux TL, selon la porte-parole (lire encadré).

Contacter le service des contentieux des TL en cas d'accident

«Lors d’une anomalie à la fermeture, la rame du M2 ne quittera jamais le quai, précise Valérie Maire, porte-parole des TL. En cas de détection d’obstacles, trois tentatives consécutives de fermeture se déroulent sous forme de modification de la pression». Si le verrouillage n’est pas obtenu, «la pression se relâche et les portes peuvent être ouvertes manuellement dans un délai maximum de 30 secondes», selon elle, en insistant sur le respect des avertissements sonores et visuels. Les TL invitent à contacter leur service du contentieux en cas d’accident.

Ton opinion