Actualisé 03.03.2020 à 14:34

Genève

Blessée en montant dans le train, elle fustige les CFF

Une femme réclame des indemnités, après s'être coincée le pied dans le marchepied d'un train Léman Express. Les CFF contestent.

de
dra
Keystone/Jean-Christophe Bott

Monter dans le wagon lui a coûté quatre opérations et trois narcoses complètes. Le 29 janvier dernier à la gare de Versoix (GE), une sexagénaire a raté le marchepied et sa jambe s'est retrouvée coincée entre le convoi et le quai. Elle a été secourue par deux jeunes filles. Sa blessure, sérieuse, a notamment nécessité une greffe de peau. Selon la victime, «un tel espace de 10 à 15 centimètres entre le marchepied et le quai n'est pas normal» et la responsabilité des CFF «est engagée», a-t-elle affirmé à la «Tribune de Genève». La sexagénaire a exigé des dédommagements de la part de l'ex-régie fédérale.

Les CFF se sont excusés et ont proposé une participation limitée à certains frais de la victime, mais ils ont rejeté toute responsabilité. Selon eux, les causes de l'accident ne sont pas encore déterminées. «Afin d'assurer que la sécurité soit garantie», ils ont indiqué que des tests allaient être effectués et que les ouvertures des marchepieds allaient être réexaminées.

Léman Express: Genevois enthousiastes

Malgré une grève en France, la mise en service du RER transfrontalier a réuni les foules, dimanche. Les avis sont très positifs.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!