Faune - Blessée, une femelle gypaète barbu ne pourra plus voler
Publié

FauneBlessée, une femelle gypaète barbu ne pourra plus voler

À la mi-janvier, le rapace s’était blessé dans une collision avec un câble. La gravité de ses blessures laisse penser que le gypaète ne pourra pas être réintroduit dans la nature.

Il y a environ deux semaines, Donna Elvira, une femelle gypaète barbu d’un an, était entrée en collision avec un câble de transport dans le canton d’Obwald. Ayant subi plusieurs fractures, elle avait été conduite au centre de soins de Goldau (SZ). Le parc naturel et animalier donne aujourd’hui de ses nouvelles. «Elle est en constante progression. Elle bouge de plus en plus et monte déjà d’elle-même sur le tronc d’un arbre», explique Martin Wehrle, un des vétérinaires.

Mais même si le rapace va mieux et se nourrit à nouveau de manière autonome, ses blessures sont conséquentes. «Une vertèbre entière de l’épaule est cassée. Donna Elvira ne sera probablement plus jamais capable de voler complètement», poursuit M.Wehrle. Cela implique qu’une nouvelle réintroduction dans la nature ne devrait pas être possible. Le gypaète barbu sera intégré à un programme d’élevage. «La guérison se passe bien et nous espérons que cela va continuer», conclut le parc.

Un aigle risque d’être abattu

Il y a moins de deux semaines, un aigle royal avait été blessé par un tir de chevrotine dans le canton d’Uri. Également soigné dans le parc de Goldau pour diverses fractures, il se remet de ses blessures. «Il n’est toutefois pas certain qu’il puisse revoler un jour», explique Martin Wehrle. Problème: pour être relâché dans la nature, l’animal doit être capable de voler à 100%, autrement il ne pourra pas survivre. Une situation qui pourrait signer son arrêt de mort. En effet, il n’existe pas de programme d’élevage pour les aigles. L’administration de la chasse du canton d’Uri décidera du sort de l’animal qui est une espèce protégée.

(cwy/aze)

Ton opinion

17 commentaires