Russie: Bleu, vert, rose: qu’est-il arrivé à ces chiens?
Publié

RussieBleu, vert, rose: qu’est-il arrivé à ces chiens?

La fourrure de plusieurs canidés russes a pris une étrange couleur ces derniers jours. La faute à une usine chimique abandonnée?

Des vétérinaires russes se sont retrouvés bien empruntés face à des chiens errants soudainement devenus bleus ou verts. Le phénomène est apparu dans deux villes du pays séparées de plusieurs centaines de kilomètres, à quelques jours d’intervalle ce mois-ci, selon «The Independent». Dans le premier cas, un groupe de chiens au pelage bleu a été repéré dans les environs de Dzerjinsk, à 370 kilomètres à l’est de Moscou. Certains avaient viré au rose, rapporte le «New York Post».

Ces animaux vivaient près d’une fabrique de verre abandonnée et d’une usine produisant de l’acide cyanhydrique et du plexiglas. Les spécialistes pensent que les canidés sont entrés en contact avec de la teinture bleue en rôdant près de la fabrique. D’autres pensent que les chiens ont fricoté avec du sulfate de cuivre qui avait été stocké dans un des entrepôts abandonnés lorsque l’usine a fermé.

Ces animaux n’ont pas l’air d’avoir été affectés physiquement, mais même leurs excréments ont pris une teinte bleutée. Leur fourrure a été testée positive au pigment bleu de Prusse et ils ont été placés en observation pour une vingtaine de jours dans une clinique vétérinaire de la ville voisine de Nijni-Novgorod. Aucune explication n’a en revanche été avancée concernant les bêtes ayant viré au rose.

Les spécialistes n’ont pas avancé d’explication quant à la teinte rosée prise par certains chiens.

Les spécialistes n’ont pas avancé d’explication quant à la teinte rosée prise par certains chiens.

Twitter

Un deuxième cas a été détecté dans les rues de Podolsk, à 35 kilomètres au sud de la capitale. Cette fois, le poil des chiens avait pris une coloration vert turquoise. Un groupe de défense des animaux pense que les canidés se sont roulés dans la peinture qui avait été répandue sur le sol. Le produit n’était toutefois pas toxique et les chiens sont en bonne santé.

Les usines de l’ère soviétique sont régulièrement accusées de polluer les alentours. En 2016, une enquête avait été lancée par les autorités environnementales russes après qu’une rivière coulant près de Norilsk, centre industriel en Sibérie, avait viré au rouge.

(joc)

Ton opinion