Affaire Lumengo: Blocher aussi puni pour fraude électorale
Actualisé

Affaire LumengoBlocher aussi puni pour fraude électorale

Le conseiller national Ricardo Lumengo n'est pas le premier à être puni pour fraude électorale. Egalement concerné, Christoph Blocher avait reçu un blâme.

Ricardo Lumengo et Christoph Blocher. Tous deux concernés par une fraude électorale.

Ricardo Lumengo et Christoph Blocher. Tous deux concernés par une fraude électorale.

En 1994, Christoph Blocher, alors au Conseil national, n'avait échappé à la justice pénale que grâce au refus des députés de lever son immunité parlementaire.

Le politicien UDC avait voté à la place d'une collègue de parti au cours d'une session parlementaire. Jugé lors d'une procédure disciplinaire interne, M. Blocher avait reçu un blâme.

Dans le canton de Fribourg en 2006, c'est un conseiller général UDC qui a été condamné pour tentative de fraude électorale. Pierre-André Dousse avait signé à quatre reprises l'initiative de l'UDC pour des naturalisations démocratiques. Il a écopé d'une amende de 300 francs.

En 2006 toujours, le concierge de la mairie d'Obersiggenthal (AG) a été condamné à quatre mois de prison et 3500 francs d'amende. Dans le but d'empêcher la réélection du maire, cet ancien membre de l'UDC avait faussé au moins 300 bulletins de vote lors d'élections communales en 2005.

Dans le canton de Bâle-Ville, l'ancien député radical au Parlement Walter Hammel a été condamné en 2005 à sept mois de prison avec sursis. Il a été reconnu coupable de s'être emparé de 126 enveloppes de vote et d'avoir rempli des bulletins en sa faveur lors des élections cantonales de 2004. Il en avait envoyé une vingtaine à des bureaux de vote. (ats)

Ton opinion