Genève: Bloqués en France à cause d'un avion trop petit
Actualisé

GenèveBloqués en France à cause d'un avion trop petit

Des passagers d'un vol Nantes-Genève sont restés sur le carreau jeudi dernier. L'appareil manquait de places.

par
Marine Guillain
Au total, 24 personnes n'ont pas pu embarquer.

Au total, 24 personnes n'ont pas pu embarquer.

«Bonjour, il n'y a pas assez de sièges pour tout le monde. Etes-vous d'accord de prendre un vol pour Lyon à la place ou de partir demain, avec un dédommagement de 130 euros par personne?» Voici la proposition que le personnel d'Easyjet faisait aux voyageurs du vol Nantes-Genève qui enregistraient leur bagage, jeudi soir dernier.

Une offre qu'une dizaine de personnes auraient accepté: à l'embarquement, les hôtesses ont dû empêcher environ quinze passagers de monter à bord. «Ce n'est pas possible, c'est n'importe quoi!», ont déploré ces derniers dans l'incompréhension, en sortant de la file d'attente.

La raison de ce désagrément: l'appareil de 180 sièges prévu initialement a eu un problème technique. Il a été remplacé par un autre avion de 156 places, immédiatement disponible. Ces informations données par le personnel ont été confirmées par la suite par la compagnie, qui dit s'excuser pour ce dérangement et rappelle que «la sécurité des passagers et de l'équipage est la priorité». L'Airbus a finalement décollé avec 45 minutes de retard. Faire venir un appareil plus grand aurait occasionné un retard plus important, assure Easyjet.

Les cas de remplacement d'un appareil par un autre plus petit sont assez rares, selon la compagnie low cost, qui n'explique pas sur quelles bases les voyageurs ont été «triés» à l'embarquement dans ce cas précis: «Généralement, le personnel au sol cherche d'abord des volontaires pour le prochain vol disponible.» Puis il gère les passagers au cas par cas. Ceux qui ont une correspondance ou une urgence professionnelle ou familiale seront privilégiés.

Ton opinion