Actualisé 02.04.2013 à 10:40

TrainBLS Cargo supprime 70 à 80 emplois

De nombreux postes de conducteurs de locomotive vont être supprimés chez BLS Cargo.

Des licenciements vont survenir chez BLS Cargo.

Des licenciements vont survenir chez BLS Cargo.

BLS Cargo va supprimer entre 70 et 80 emplois, dont une soixantaine de postes de mécaniciens de locomotive. La compagnie de transport a justifié sa restructuration par l'échec des négociations tarifaires menées avec l'entreprise allemande DB Schenker Rail.

Le trafic des marchandises sur la ligne du Gothard sera touché par cette mesure dès 2014. Il y aura dix aller-retour en moins chaque jour sur cet axe nord-sud. Cette décision va entraîner une baisse du volume des marchandises acheminées par BLS Cargo.

Axe du Gothard

L'entreprise de transport a relevé mardi que cette restructuration permettra d'améliorer l'économicité, le rapport entre les recettes et les coûts. En 2012, BLS Cargo avait enregistré une perte de 1,8 million de francs. Une des raisons de ce mauvais résultat était une exploitation insuffisamment rentable de l'axe du Gothard.

L'entreprise a expliqué cette évolution par le bas niveau des prix, une hausse disproportionnée du prix des sillons sur cet axe reliant le nord et le sud de l'Europe, ainsi que par le taux de change défavorable avec l'euro.

Malgré des négociations menées ces derniers mois, BLS Cargo n'a pas pu trouver un accord avec DB Schenker, la société allemande leader européen dans le transport des marchandises par le chemin de fer. L'entreprise BD Schenker est aujourd'hui le premier opérateur de fret ferroviaire européen. Elle dispose d'une filiale en Suisse.

Concurrence

Pour le Syndicat du personnel des transports (SEV), la concurrence accrue dans le trafic des marchandises a conduit à cette situation avec une pression constante sur les prix. Il exige de l'entreprise qui reprendra les prestations du BLS Cargo sur l'axe du Gothard qu'elle engage le personnel touché par ces suppressions d'emplois. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!