10.04.2020 à 13:36

Pile à combustible

BMW continue à miser sur l'hydrogène

Le constructeur BMW donne un premier aperçu de sa future pile à combustible.

de
D. Schneider
L'i Hydrogen Next de BMW montre la détermination du constructeur à vouloir faire avancer le concept de véhicules à PAC.

L'i Hydrogen Next de BMW montre la détermination du constructeur à vouloir faire avancer le concept de véhicules à PAC.

we! Shoot it

Alors que le groupe Volkswagen a récemment pris la décision de tourner le dos à l'hydrogène, BMW vient d'annoncer qu'il continuera à miser sur ce genre de mobilité future. «Nous sommes convaincus qu'à l'avenir, différentes alternatives de motorisation seront disponibles en parallèle, étant donné qu'il n'existe pas une solution unique, capable de couvrir l'ensemble des besoins en matière de mobilité des clients du monde entier», déclare Klaus Fröhlich, directeur du développement chez BMW.

«À long terme, la PAC à hydrogène peut devenir un quatrième pilier de notre portefeuille de motorisations, à côté des moteurs thermiques, hybrides rechargeables et électriques à batteries», souligne Klaus Fröhlich. Depuis 2013, BMW collabore avec Toyota dans le domaine de la technologie des piles à combustible.

La patience est de mise

Le constructeur bavarois donne désormais un premier aperçu de son concept BMW i Hydrogen Next, du moins virtuellement. Car, il va falloir patienter encore un peu avant de voir arriver un véhicule BMW de série, équipé de cette nouvelle technologie, et ce en raison des conditions cadres qui sont pour l'heure inadaptées. «En ce qui nous concerne, il faut d'abord produire de l'hydrogène comme source d'énergie en quantité suffisante, avec de l'électricité verte et à des prix compétitifs», souligne Klaus Fröhlich. Dans un second temps, l'hydrogène serait utilisée essentiellement dans des applications qui ne peuvent pas être électrifiées tout de suite, comme le transport de marchandises lourdes longues distances. Par ailleurs, les infrastructures nécessaires, telles qu'un réseau européen à grande échelle de stations d'hydrogène, ne sont pas encore en place.

Le constructeur bavarois confirme néanmoins qu'il est déterminé à poursuivre ses efforts pour développer la technologie des PAC à hydrogène et qu'il en profite pour réduire sensiblement les coûts de production du système jusqu'à ce que soient mises en place les infrastructures et qu'il soit possible de produire de l'hydrogène de manière durable et en quantité suffisante.

Mais actuellement, BMW est surtout occupé à la mise sur le marché de véhicules électriques à batteries. «D'ici à 2023, nous aurons une large gamme de véhicules électriques à proposer à nos clients. Nous envisageons de lancer sur le marché 25 modèles au total, dont au moins douze seront 100% électriques», conclut Fröhlich.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!