Asie: Bo Xilai inculpé pour corruption en Chine
Actualisé

AsieBo Xilai inculpé pour corruption en Chine

Le dirigeant chinois déchu Bo Xilai a été inculpé pour corruption, versement de pots-de-vins et abus de pouvoir, a annoncé jeudi l'agence officielle Chine nouvelle.

Ancien responsable du Parti communiste dans la métropole de Chongqing (sud), Bo Xilai avait dû quitter ses fonctions l'an dernier.

Ancien responsable du Parti communiste dans la métropole de Chongqing (sud), Bo Xilai avait dû quitter ses fonctions l'an dernier.

Il s'agit du plus vaste scandale au sommet du pouvoir en Chine depuis des décennies.

Ancien responsable du Parti communiste dans la métropole de Chongqing (sud), Bo Xilai avait dû quitter ses fonctions l'an dernier. Il faisait l'objet d'une enquête pour corruption, alors que son épouse avait été condamnée pour meurtre.

«L'exposé des chefs d'inculpation a été transmis» à un tribunal de Jinan, dans la province du Shandong (est), a indiqué Chine nouvelle, citant des procureurs de la ville.

Selon la justice, Xilai Bo, «en tant que cadre, a tiré avantage de sa position pour rechercher des profits» pour ses proches. Il a en outre «accepté des sommes d'argent extrêmement importantes, ainsi que des propriétés immobilières», a précisé l'agence, citant les chefs d'accusation.

Fiévreuses spéculations

Il est également accusé d'avoir détourné des fonds publics et d'avoir «abusé de son pouvoir, nuisant gravement aux intérêts de l'Etat et du peuple», a poursuivi le média d'Etat qui se base sur un document du tribunal.

Selon la législation chinoise, les chefs d'accusation dans des affaires criminelles doivent être énoncés au moins dix jours avant le début d'un procès.

Bo Xilai était l'un des 25 membres du puissant Bureau politique du Parti communiste chinois. Il n'est plus apparu en public depuis plus d'un an et il est détenu dans un lieu inconnu. Son sort avait alimenté depuis le début de l'année de fiévreuses spéculations sur le lieu où il serait jugé. (ats)

Ton opinion