Actualisé 19.10.2009 à 18:05

Lausanne

Bob Sinclar «fonctionne aux coups de cœur»

Le play-boy français des dancefloors sera de passage jeudi au MAD, après le succès planétaire de son album «Born in 69».

de
Didier Ambühl

– 20minutes online. Qu'est-ce qui vous a décidé à passer une année à Los Angeles?

– Bob Sinclar. Il y a deux ans, il y avait beaucoup trop d'énergie autour de moi, et ce n'est pas l'idéal pour composer. J'ai donc décidé de faire un break et de m'installer à L.A. pour profiter du climat et écouter d'autres styles de musique, ce qui m'a bien aidé pour mon nouvel album.

– Vos albums touchent à beaucoup d'influences musicales différentes. Vous écoutez toujours de tout?

– Oui. Lors de mes voyages, je profite de m'imprégner de musique locale. Et je suis depuis toujours passionné de musiques du monde. La semaine dernière, par exemple, j'ai travaillé en Jamaïque sur un album reggae. Je déteste faire deux fois la même chose.

– Votre image semble très travaillée…

– Oui, j'y accorde beaucoup d'importance. Un peu pour casser cette image malsaine liée au monde de la nuit, mais aussi parce que je suis quelqu'un de clean. En plus, j'aime l'humour et le second degré de mes photos.

– Le titre «Lala Song» est un clin d'œil à votre première passion, le hip-hop?

– J'ai rencontré, un peu par hasard, deux membres du Sugarhill Gang, et le titre s'est fait très vite. Je fonctionne beaucoup aux rencontres fortuites et aux coups de cœur.

MAD, je 22, 23 h.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!