Emballage: Bobst s'attend à une perte

Actualisé

EmballageBobst s'attend à une perte

Le groupe vaudois Bobst, qui fabrique des installations à haut rendement pour l'industrie de l'emballage, a souffert de la chute des marchés au 2e semestre 2008.

Pour 2009, le groupe s'attend à boucler l'année sur une perte.

Le bénéfice net annuel de l'an dernier a chuté de 56,9% par rapport à 2007, à 55,9 millions de francs. Le résultat opérationnel a baissé de plus de moitié à 86 millions de francs, contre 177,4 millions pour l'exercice record précédent, avec un chiffre d'affaires en repli de 6,4% à 1,633 milliard de francs, a annoncé Bobst mardi.

Au vu des incertitudes économiques actuelles et en tenant compte de la restitution exceptionnelle par un programme de rachat de titres de 250 millions de francs aux actionnaires en 2008, le conseil d'administration proposera à l'assemblée générale du 6 mai de renoncer à un dividende au titre de 2008. Pour 2007, il avait été fixé à 3,50 francs.

Perte attendue en 2009

Bobst constate que 2009 a commencé avec des portefeuilles de commandes bas dans certains secteurs, notamment dans les domaines de la boîte pliante et du carton ondulé. Il attend pour l'exercice une «importante diminution du volume en termes de chiffre d'affaires».

Le groupe se prépare pour 2009 à une perte nette, écrit-t-il. Il prendra «toutes mes mesures nécessaires afin d'adapter ses capacités à cette crise économique sévère et retourner au plus vite au niveau de rentabilité de ces dernières années», sans en préciser la portée dans son communiqué de résultats.

Départ du directeur général

Bobst annonce par ailleurs le départ désormais fixé à l'assemblée générale du 6 mai de son directeur général (CEO) Andreas Koopmann, qui a dirigé le groupe durant 14 ans. Il sera remplacé par Jean-Pascal Bobst, membre de la direction dont il prendra alors la présidence. (ats)

Ton opinion