Actualisé 08.01.2015 à 22:26

Nigeria

Boko Haram raie de la carte les villes de tout un secteur

Une offensive des rebelles islamistes a fait de nombreuses victimes sur les bords du lac Tchad.

de
afp/arg
1 / 73
24.12 Les troupes nigérianes « ont finalement pénétré et écrasé ce qu'il restait des insurgés de Boko Haram au Camp Zéro , situé au coeur de la forêt de Sambis», a affirmé samedi le président nigérian Muhammadu Buhari.

24.12 Les troupes nigérianes « ont finalement pénétré et écrasé ce qu'il restait des insurgés de Boko Haram au Camp Zéro , situé au coeur de la forêt de Sambis», a affirmé samedi le président nigérian Muhammadu Buhari.

Keystone
13.10 Un officiel nigérian a annoncé à la BBC la libération de 21 des lycéennes enlevées par Boko Haram en avril 2014 à Chibok, dans le nord du Nigeria.

13.10 Un officiel nigérian a annoncé à la BBC la libération de 21 des lycéennes enlevées par Boko Haram en avril 2014 à Chibok, dans le nord du Nigeria.

14.04 Le groupe islamique Boko Haram a envoyé une «preuve de vie» deux ans après l'enlèvement à Chibok (nord-est du Nigeria) de 276 lycéennes, un événement qui sera commémoré jeudi par des prières et des manifestations à travers tout le pays.

14.04 Le groupe islamique Boko Haram a envoyé une «preuve de vie» deux ans après l'enlèvement à Chibok (nord-est du Nigeria) de 276 lycéennes, un événement qui sera commémoré jeudi par des prières et des manifestations à travers tout le pays.

Keystone

Des maisons réduites en cendres, des centaines de corps éparpillés: les rebelles islamistes ont semé l'horreur à grande échelle, dans le nord-est du Nigeria. «Ils ont entièrement brûlé 16 villes et villages», a expliqué jeudi Musa Bukar, un responsable de cette zone de l'Etat de Borno.

Baga, grand carrefour commercial des bords du lac Tchad, aurait été entièrement détruit. La localité d'environ 10 000 habitants abrite une base militaire de la force internationale, tombée en mains de Boko Haram le week-end dernier. Au moins 560 civils se sont réfugiés sur une île, sans vivres. «Certains sont en train de mourir à cause du manque de nourriture, à cause du froid et du paludisme», a déclaré Abubakar Gamandi, chef du syndicat des pêcheurs.

Le bilan définitif des victimes risque d'être difficile à établir. Des milliers d'habitants ont pris la fuite en direction de Maiduguri, la capitale de l'Etat de Borno, à moins de 200 km au sud, ou vers le Tchad voisin. Des centaines d'insurgés lourdement armés avaient déjà lancé une attaque sur la région, samedi. Les habitants qui ont tenté de trouver refuge dans la brousse auraient été poursuivis par les islamistes à moto, qui leur ont tiré dessus.

Depuis 2009, l'insurrection de Boko Haram aurait fait quelque 13 000 morts et 1,5 million de déplacés. Le groupe a établi un «califat» dans les zones sous son contrôle. Face à une armée nigériane démobilisée et impuissante, il multiplie attaques, massacres et enlèvements.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!