Zurich: Bolide à 2 millions en rade

Actualisé

ZurichBolide à 2 millions en rade

Il n'y en a que trois dans le monde et l'une d'entre elles traine dans un parking zurichois depuis un mois. L'engin attire de nombreux curieux.

par
HIT/jbm

Un lecteur nous a signalé la présence d'un joyau de la mécanique sur une place de parc située au cœur de Zurich. Il s'agit du modèle Trevita du constructeur suédois Königsegg. De nombreux sites spécialisés qualifient cette automobile de luxe comme étant la plus chère et la plus «exclusive» du monde. Hier, l'engin était toujours visible. Selon nos calculs, les coûts de parking devraient déjà s'élever à bien plus de 1000 francs.

Quant au propriétaire, qui réside dans le canton de Schwytz, il serait directeur d'une société leader mondial dans la collecte et la diffusion de données sportives en temps réel. Sa Trevita, il l'aurait acquise auprès d'un vendeur de voitures de luxe dans le Bade-Wurtemberg (sud de l'Allemagne).

«Apercevoir une Königsegg dans les rues de Zurich est beaucoup plus rare que de croiser une Ferrari. De plus, celui qui en possède une doit être un connaisseur averti avec un porte-monnaie très bien garni», confie Ulrich Safferling, rédacteur en chef du magazine «Auto-Illustrierte.» A observer le nombre d'empreintes digitales sur les fenêtres et le pare-brise, nul doute que la voiture a déjà fait de nombreux envieux.

Des performances à couper le souffle

La Königsegg Trevita est fabriquée en Suède. D’après les données du constructeur, ce modèle dispose d’un moteur V8 de 4,8 l. Le pur-sang met 2,9 secondes pour passer de 0 à 100 km/h. Il peut atteindre les 410 km/h au maximum, mais consomme tout de même 18 l aux 100. La biplace Trevita accuse 1280 kg sur la balance. Selon nos recherches, cette belle mécanique n’a été produite qu’à une dizaine d’exemplaires entre 2008 et 2010. Le magazine «Forbes» l’estime à 2,2 millions de francs.

Ton opinion