Bon 1er semestre pour Nestlé
Actualisé

Bon 1er semestre pour Nestlé

Le géant alimentaire vaudois Nestlé a vu son bénéfice au 1er semestre augmenter de 6,1% à 5,21 milliards de francs, pour des ventes en hausse de 3,8% ou 1,95 milliard de francs, à 53,06 milliards.

Au niveau opérationnel (EBIT), le résultat a également crû de 6,1% par rapport au 1er semestre 2007, à 7,34 milliards de francs, représentant une marge de 13,8%, a indiqué Nestlé jeudi. A l'instar des ventes, ce résultat a pâti d'un impact négatif lié à des effets de change.

La progression du chiffre d'affaires est pour sa part principalement due à une croissance organique de 8,9%, dont 3,5% de croissance interne réelle, précise Nestlé dans son bilan semestriel. Les taux de change ont pesé de 8,3% sur les ventes, mais les acquisitions y ont contribué à hauteur de 3,2%, principalement en raison du rachat de Novartis Medical Nutrition et de Gerber (aliments pour bébés).

Ambitions

«Ces chiffres s'appuient sur la forte dynamique engendrée par les résultats remarquables de l'année dernière», a relevé Paul Bulcke, administrateur délégué du groupe, qui ajoute que «l'ambition de Nestlé est de devenir le leader mondial reconnu en nutrition, santé et bien-être».

Il se montre «confiant» pour l'ensemble de l'exercice, et dit que Nestlé table «sur une croissance organique au moins aussi élevée que celle de 2007 (7,4%), avec une nouvelle amélioration de la marge EBIT». Il ajoute encore que «les activités alimentation et boissons seront le moteur principal de cette croissance profitable».

Avec des ventes de 49,32 milliards de francs, ces activités alimentation et boissons ont réalisé une croissance organique de 8,9% d'une année à l'autre. Ce sont elles qui ont principalement contribué à la croissance et à l'amélioration de la marge EBIT, souligne Nestlé.

Rachat d'actions accéléré

Nestlé a par ailleurs annoncé jeudi en marge de ses résultats semestriels que son programme de rachat d'actions allait s'accélérer. Il s'attend désormais à dépenser cette année 9 milliards de francs à cet effet. D'ici à la fin de l'année, le groupe aura ainsi repris pour environ 13 milliards de francs de ses propres actions, sur le 25 milliards du programme de rachat annoncé il y a un an.

La Bourse pas satisfaite

Les résultats présentés jeudi par Nestlé n'ont au premier abord pas convaincu les investisseurs, même s'ils ont plus ou moins répondu aux attentes. La croissance réelle interne de seulement 3,5%, en particulier, a été qualifiée de négative par les analystes.

Peu après l'ouverture de la Bourse l'action nominative du groupe veveysan a ainsi chuté de 2,50%. Mais vers 10h00, elle s'était déjà bien reprise et ne cédait plus que 1,1% à 46,64 francs, dans un marché SMI orienté légèrement à la baisse à ce point de la séance. (ats)

Ton opinion