Bon Jovi et Clinton s'associent

Actualisé

Bon Jovi et Clinton s'associent

Quand Jon Bon Jovi a sollicité Bill Clinton au sujet d'un plan de réhabilitation immobilière d'un quartier en ruines de Philadelphie, l'ex-président des Etats-Unis a été tout ouïe.

Clinton «a été suffisamment intrigué pour m'offrir ses services et m'a dit: 'Si je peux vous donner un coup de main d'une façon ou d'une autre, n'hésitez pas». «Et nous n'avons pas hésité une seconde», a raconté Jon Bon Jovi à l'Associated Press.

Bill Clinton était présent au côté du rocker jeudi dernier quand ce dernier a présenté son projet, baptisé «Phase V - Homeownership», destiné à rénover quinze habitations insalubres, situées dans des immeubles du nord de la ville.

Très impliqué dans la vie locale, Jon Bon Jovi, déjà co-propiétaire de l'équipe de football américain des Philadelphia Soul qui évolue en Arena Football League (AFL), a aussi créé la fondation caritative de cette équipe. Pour son nouveau projet, il s'est associé avec Habitat for Humanity, au constructeur automobile Saturn (groupe General Motors) et à une association caritative locale.

Jon Bon Jovi a d'ailleurs reçu jeudi soir du maire de Philadelphie John Street la médaille de la ville «City of Brotherly Love Award», après que les anciens Bill Clinton et George H.W. Bush ont eux été distingués de la «Liberty Medal».

Une double remise de récompenses qui a été clôturée par Bon Jovi en chanson avec le titre «Who Says You Can't Go Home». (ap)

Ton opinion