Bonfanti soutenue par les femmes
Actualisé

Bonfanti soutenue par les femmes

Le message, courroucé, est tombé hier après-midi.

La Commission de l'égalité des droits entre homme et femme a envoyé une lettre ouverte à Alain Devegney, président de l'Union du personnel du corps de police du canton, où elle exprime sa «vive réprobation quant aux attaques personnelles et mysogines contre la cheffe de la police Monica Bonfanti».

Le syndicaliste, avait rapporté Le Matin dimanche, a accusé sa cheffe d'avoir couché pour réussir. «Elles m'ont agressé en envoyant ce message à la presse sans m'en avertir, a réagi Alain Deverney en parlant des membres féminines de la commission. Elles pensent tenir un gros lourd doublé d'un gros méchant et s'acharnent sur moi. Je ne veux pas réagir à cette attaque.»

(dvh)

Ton opinion