Actualisé 14.10.2018 à 09:42

ParisBooba de retour: «Vous ne m'avez pas lâché»

Après la bagarre et le procès, le rappeur a retrouvé son public samedi soir à La Défense Arena devant 32'000 fans.

de
cga/afp

«Merci d'être venus nombreux, vous ne m'avez pas lâché»: après la bagarre et le procès, Booba n'a pas boudé son plaisir en retrouvant la scène et son public surchauffé, samedi soir dans une Paris La Défense Arena remplie de 32 000 fans. Avec une carlingue d'avion pour décor, le boss du rap français apparaît seul en scène, casquette sur les yeux, veste en cuir d'aviateur et carrure imposante. Dix écrans géants diffusent des images d'une ville en flammes. Devant lui, les fans reprennent déjà en chœur ses premiers titres, «3G», «Jour de paye».

Booba se promène sur la scène, sourit, tape les mains des spectateurs pour le plus gros concert de sa carrière. Une image aux antipodes de celle montrée lors de sa retentissante bagarre avec Kaaris à Orly au cœur de l'été, qui lui a valu, comme à son rival, 18 mois de prison avec sursis et 50 000 euros d'amende. Le rappeur de 41 ans avait fait monter la température avant le concert sur les réseaux sociaux avec des vidéos de ses répétitions et de séances de musculation.

Parmi ses fans, un invité de marque est monté sur scène avec le rappeur: Karim Benzema (voir vidéo ci-dessus).

L'affaire Booba contre Kaaris

Les deux rappeurs français ont été condamnés le mardi 9 octobre à 18 mois de prison avec sursis.

Quelques provocations

Les mesures de sécurité étaient adaptées à la taille de l'évènement. Aucun heurt ni débordement n'a été constaté avant le concert aux abords de Paris La Défense Arena. «Il n'y a que lui qui peut rassembler autant de personnes au même endroit», témoigne Amandine, une jeune Belge qui confesse le suivre «depuis le début». Pour Peter, fan trentenaire, Booba «est au-dessus: c'est un ancien». Il admire «la constance dans sa carrière, les années à se renouveler et à tout le temps être là».

Jamel et Kev rejouent Booba-Kaaris à Cointrin

Les deux humoristes et comédiens se sont moqués de Booba et Kaaris en parodiant leur bagarre dans un terminal.

Booba invite une fan à monter sur scène, avant que le rappeur Dosseh n'apparaisse pour leur duo «Infréquentable». Booba, plus de 20 ans de carrière, entame ensuite un medley de ses premiers hits. À sa gauche, dans la fosse, on craque un fumigène. D'autres suivront. La sécurité appréciera. Derrière, sur les écrans apparaissent les images animées de son sulfureux clip «Gotham» dans lequel, déguisé en Batman, il décapite les têtes de ses «bad guys» à lui: Kaaris, La Fouine, Rohff. Eux aussi apprécieront.

Kaaris se filme en bon samaritain

le rappeur poursuivi pour violences aggravées après sa rixe avec Booba a partagé une vidéo dans laquelle il distribue de nombreux billets aux plus pauvres.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!