Actualisé 24.06.2013 à 11:54

Joey Starr

«Booba doit retourner faire du fitness à Miami»

L'ancien membre du duo NTM a été invité à donner son avis sur le rap actuel. Il n'est pas tendre avec Booba et salue la qualité de Youssoupha ou de 1995.

de
fec
Le nouvel album de Joey Starr sera plein d'autoedérision. Il devrait débarquer début 2014.

Le nouvel album de Joey Starr sera plein d'autoedérision. Il devrait débarquer début 2014.

Joey Starr n'a jamais eu sa langue dans sa poche. Surtout quand Lefigaro.fr lui demande de donner son avis sur Booba.

«Ce mec, c'est une pompe à vélo. Il faut qu'il retourne dans les salles de fitness à Miami. Ça n'a aucun intérêt», a-t-il expliqué. Le leader de NTM a étayé son propos: «Il y a eu une époque où on a commencé à faire du rap français et d'un seul coup on est retourné dans un truc de suiveurs à faire des choses qui ne nous ressemblaient pas. Booba est un suiveur. Certains de ses textes sont en intégralité ceux de rappeurs américains. Donc, si tu ne crées pas tu n'es rien pour moi. Alors que si tu es tête de gondole, tu vas essayer de faire évoluer les choses.»

Le gangsta rap? C'est ridicule!

On aura donc compris que Joey Starr ne porte par l'auteur de l'album «Futur» dans son coeur. Mais alors, quels artistes méritent des louanges? Starr a répondu du tac au tac: «1995 ou Youssoupha sont des artistes qui créent aujourd'hui. Quand ils écrivent ils posent leurs couilles sur la table. C'est le plus important. L'intérêt réel du rap, ce n'est pas de s'inventer une vie mais de savoir faire le constat de ce qui se passe autour de nous. Aujourd'hui le gangsta rap c'est l'attitude la plus commerciale qu'il y ait. C'est ridicule. On est dans le cliché total.»

Coté actu musicale, Joey Starr bosse en ce moment sur le successeur d'«Egomaniac» sorti en 2011. Ce disque devrait arriver début 2014. Le rappeur français de 45 ans en a livré les contours: «Je vais l'axer autour de l'autodérision. J'avais envie de raconter ce qui m'arrive. Avec un morceau comme «Pourquoi tu t'énerves», par exemple. Mais ça restera un disque fait pour être joué et pas juste pour être vendu. Les ventes, je m'en fous. Ce qui m'intéresse, c'est que les gens viennent voir la dimension qu'on donne au disque sur scène.»

Suivez toute l'actualité de la musique et des festivals sur les réseaux sociaux avec «20 minutes»:

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!