«Borat» se moque avant tout des Américains
Actualisé

«Borat» se moque avant tout des Américains

Le journaliste kazakh Borat se moque de l'Américain moyen et non du Kazakhstan, a estimé le ministre de l'Information du pays d'Asie centrale.

Le gouvernement kazakh a pourtant menacé Sacha Baron Cohen de poursuites judiciaires, car le personnage présente le pays comme étant arriéré et raciste. «En réalité, il y a des passages drôles et les gens ont envie de rire», a reconnu le ministre.

Ton opinion