Actualisé 15.08.2009 à 16:15

AthlétismeBorchin premier champion du monde à Berlin

Le Russe Valeriy Borchin, champion olympique à Pékin, a remporté samedi à Berlin le 20km marche, première épreuve des Championnats du monde d'athlétisme, devant le jeune Chinois Wang Hao et le Mexicain Eder Sanchez.

Sur un circuit de 2 km dessiné autour du cadre somptueux de la porte de Brandebourg, lieu des départ et arrivée, Borchin (23 ans) est longtemps resté à l'abri, nullement inquiet de l'échappée italienne de Giorgio Rubino et Ivano Brugnetti.

Revenus sur Rubino au 12e kilomètre, au sein d'un groupe de six marcheurs, Borchin et Wang Hao, 4e aux JO-2008, ont rapidement affiché leur supériorité. Le mano a mano a duré deux kilomètres, puis Borchin, qui avait été suspendu un an pour dopage en 2005, s'est envolé, la tête haute, vers la médaille d'or.

Payant sa folie, Rubino a néanmoins pris la 4e place.

Déclarations:

«Quand les deux Italiens (Giorgio Rubino et Ivano Brugnetti) ont pris les devants, je me suis dit qu'il restait encore de la route. J'étais seulement un peu irrité car, dans le groupe de chasse, Wang Hao et le Mexicain ne prenaient pas de relais. Autour du 10e km, Wang a commencé à collaborer. Par rapport à Pékin, la température était plus clémente. Là-bas j'avais souffert. Il faisait 35 degrés. Ici, le soleil était bien présent (30 degrés), mais c'était supportable. Je me considère pas encore au niveau de Robert Korzeniowski (le Polonais, quadruple champion olympique, désormais à la retraite) et Jefferson Perez (ex-champion équatorien). Maintenant, j'aspire au repos«».

Wang Hao (CHN, 2e): «Je savais que la course serait dure. Pourtant, j'espérais gagner une médaille car j'avais effectué de bonnes sorties d'entraînement ces dernières semaines. Alors je suis content, même si une victoire aurait été super la veille de mon 20e anniversaire».

Eder Sanchez (MEX, 3e): «Je me suis préparé très dur ces derniers mois, notamment en Europe sous la direction de mon père Victor. Un mois en altitude à St Moritz (Suisse) et un mois à Murcie (Espagne). Quand Borchin et le Chinois ont démarré au 14e km, j'ai compris que je ne pourrais pas les suivre, et que je devais me concentrer sur la 3e place. A l'arrivée, Luis Lopez (le Colombien, 5e), est venu me féliciter. C'est un grand monsieur». (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!