Championnat de France: Bordeaux ne faiblit pas, Lyon lâche du lest
Actualisé

Championnat de FranceBordeaux ne faiblit pas, Lyon lâche du lest

Bordeaux, vainqueur du Paris SG (1-0), a profité de la sévère défaite de Lyon à Lille (4-3), dimanche, pour asseoir sa domination sur le championnat de France à l'issue de la 16e journée.

Bordeaux peut ainsi reléguer l'OL à cinq longueurs à une semaine du choc entre les deux équipes. En attendant l'explication de texte avec leurs rivaux, le 13 décembre à Gerland, les hommes de Laurent Blanc maintiennent leur rythme effréné en tête du classement et ont désormais pris l'ascendant psychologique sur des Lyonnais aux abois.

Face au PSG, le Président avait pourtant dû modifier son ossature en raison des suspensions de Wendel et de Fernando et avait placé Gourcuff, de retour de blessure, à un poste inhabituel de milieu défensif. Ce choix ne s'est pas avéré préjudiciable et le meneur de jeu de l'équipe de France est tout de même parvenu à diriger la manoeuvre, la délivrance venant d'une tête de Plasil en première période.

Mais si Bordeaux est impérial, l'OL, 4e, est lui en nette perte de vitesse depuis un mois . Malgré un triplé de Lisandro et des arrêts miraculeux de Lloris, les Lyonnais n'ont pas échappé à la défaite face à Lille. A trois jours de la réception de Debrecen en Ligue des champions, où il tentera de décrocher la première place de son groupe, Lyon affiche un visage assez inquiétant.

Pour assurer sa qualification pour les 8e de finale de la C1, Marseille défiera au contraire le Real Madrid, mardi au Vélodrome, avec un moral regonflé par un voyage fructueux à Nice (3-1).

Le réveil de l'OM

La tâche des Marseillais a certes été facilitée par l'exclusion d'Apam juste avant la mi-temps (coup de tête sur Heinze) mais le sursaut du secteur offensif et particulièrement celui de Niang (1er but en championnat depuis deux mois) sont des motifs d'espoir pour l'entraîneur Didier Deschamps.

Cette victoire fait du bien à l'OM (7e) d'autant que la concurrence, incarnée principalement par des formations à petits budgets, ne faiblit pas.

Montpellier s'est ainsi de nouveau invité sur le podium (2e) en punissant (2-1) des Manceaux englués dans la zone de relégation (19e). Valenciennes s'est également hissé en 3e position en dominant aisément Monaco (3-1) et a effacé la claque reçue à Lille (4-0).

Auxerre a, au contraire, bien du mal à s'imposer depuis que ses principaux atouts sont sur le flanc. La suspension de Pedretti s'est ainsi ajoutée au forfait sur blessure de Jelen et l'AJA s'est inclinée pour la deuxième fois consécutive contre Nancy (3-1), reculant à la 5e place.

En bas de tableau, la victoire de Grenoble sur Toulouse (1-0), la première pour la lanterne rouge depuis le début de la saison, constitue un petit événement.

Saint-Etienne n'a en revanche pas réglé ses problèmes domestiques et a encore perdu des points à domicile (0-0 contre Sochaux). Les Verts, qui ne se sont imposés qu'à deux reprises à Geoffroy-Guichard cette saison et qui n'ont plus marqué à la maison depuis quatre matches, restent en grand danger à une piteuse 17e place.

Seuls trois points les séparent des Boulonnais (18e), auteurs d'une belle rébellion face à Lens (2-1) en dépit de l'exclusion rapide de Ndiaye (17e), près de 4 mois après leur dernier succès (le 22 août). (ats/afp)

Ton opinion