Actualisé 24.11.2009 à 18:02

Ligue des championsBordeaux reçoit la Juventus

Leader et, pour l'instant, seul qualifié du groupe A, Bordeaux sera assuré de finir en tête la phase de poules de la Ligue des champions s'il bat son dauphin, la Juventus de Turin, mercredi soir au stade Chaban-Delmas, en match de la cinquième journée de la compétition.

Avec 10 points, Bordeaux possède deux longueurs d'avance sur le club italien et quatre sur le Bayern Munich (3e), qui dans le même temps recevra le Maccabi Haïfa (4e) et doit impérativement s'imposer pour entretenir un tout petit espoir de poursuivre sa route.

Le champion de France reste sur deux défaites en Ligue-1, dont la dernière face à Valenciennes qui a mis fin à deux ans d'invincibilité à domicile. C'est dire si la formation entraînée par Laurent Blanc devra retrouver toute sa solidité face au club lombard qu'elle a tenu en échec à l'aller (1-1) mais qui a besoin d'un succès pour être sûr d'accompagner Bordeaux en huitièmes de finale.

«Nous n'avons pas le temps de gamberger. Un match de très haut niveau arrive vite et il faudra élever notre niveau comme nous l'avons fait lors des semaines précédentes dans cette compétition», confie le milieu de terrain et capitaine bordelais Alou Diarra.

Retour à la rigueur défensive

Meilleure défense de L1 avec seulement 10 buts encaissés, Bordeaux a pris trois buts lors de ses deux dernières sorties et doit renouer avec sa rigueur défensive.

«Il nous faudra faire le minimum d'erreurs possibles car face à une équipe telle que la Juve, nous pourrions le payer cash. C'est une équipe de gros calibre avec un grand vécu», a poursuivi Diarra.

Invaincus jusque-là en Ligue des champions, les Bordelais ont fait preuve d'une maturité qui leur manquait encore l'an passé. Leur performance à Turin a été exemplaire et confirmée par les deux succès aux dépens du Bayern Munich à Bordeaux (2-1) puis en Bavière (2-0). Le billet pour la suite de la compétition est en poche et, en vue, la première place de la poule qui confère un statut favorable lors du tirage au sort des huitièmes de finale.

«Notre premier objectif a été atteint. Nous sommes qualifiés. Maintenant, nous sommes ambitieux et nous avons de nouveaux objectifs. Nous sommes des compétiteurs. Nous allons jouer notre chance à fond car nous n'avons rien à perdre et tout à gagner», a complété Diarra.

De mauvaises nouvelles

Pour autant, et indépendamment des doutes laissés par les deux défaites consécutives en championnat, l'humeur du camp bordelais est contrariée par quelques mauvaises nouvelles. La pire concerne son meneur de jeu Yoann Gourcuff, qui est d'ores et déjà forfait en raison d'une douleur aux adducteurs. Mais il pourrait ne pas être le seul cadre à manquer car Marouane Chamakh, touché à la hanche lors de la défaite face à Valenciennes, est incertain.

Les deux hommes sont les deux meilleurs du club en championnat avec chacun quatre buts et leurs absences conjuguées seraient préjudiciables à des Girondins qui n'ont pas inscrit un seul but au cours de leurs deux derniers matches de L1. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!