Actualisé 17.05.2016 à 16:09

BrexitBoris Johnson s'attire les foudres de Donald Tusk

Le président du Conseil européen n'a pas apprécié que l'ex-maire de Londres compare le projet de l'UE à celui d'Adolf Hitler.

Boris Johnson est devenu la figure de proue des partisans du Brexit.

Boris Johnson est devenu la figure de proue des partisans du Brexit.

photo: Kein Anbieter

L'ex-maire de Londres Boris Johnson, partisan du «Brexit» , s'est rendu coupable d'«amnésie politique» en faisant une comparaison entre l'Union européenne et Adolf Hitler, a estimé mardi le président du Conseil européen Donald Tusk. Ce parallèle est «absurde».

«Quand j'entends qu'on compare l'UE aux projets d'Adolf Hitler, je ne peux pas rester silencieux», a dit Donald Tusk lors d'une visite à Copenhague. Il a estimé que le responsable conservateur britannique avait souffert d'un «dangereux trou de mémoire» et «dépassé les limites d'un discours rationnel».

Napoléon ou Hitler

Dans un entretien au Sunday Telegraph, Boris Johnson a jugé que l'Union européenne suit le chemin d'Adolf Hitler et de Napoléon en tentant de créer un super-Etat européen, projet selon lui voué à l'échec en l'absence de «véritable loyauté à l'idée d'Europe».

L'Union européenne est «un outil commun, pas un super-Etat», lui a répondu Donald Tusk. «L'UE peut être critiquée pour beaucoup de choses, mais reste le pare-feu le plus efficace contre les conflits toujours dangereux et souvent tragiques entre pays d'Europe», a-t-il ajouté.

Selon lui, «la seule alternative (...) est le chaos politique, le retour des égoïsmes nationaux et au final le triomphe des tendances anti-démocratiques, qui peut conduire l'Histoire à se répéter elle-même». (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!