Actualisé 14.01.2014 à 10:06

Economie

Bossard fait bondir ses ventes d'un quart en 2013

Le chiffre d'affaires de Bossard a bondi de 25,2% en 2013. Le groupe zougois actif dans le commerce de visserie et de pièces d'assemblage a généré des revenus de 609,7 millions de francs l'année passée.

Cette évolution favorable s'explique en particulier par la croissance enregistrée en Europe, grâce à l'acquisition de KVT-Fastening notamment, a indiqué mardi Bossard. La croissance organique, en monnaies locales, s'est montée à 3,1%.

La performance s'est inscrite dans le haut de la fourchette des attentes des analystes, lesquels, interrogés par l'agence financière AWP, tablaient sur un chiffre d'affaires entre 602,9 et 613 millions de francs. Bossard a également enregistré un bon dernier trimestre 2013, ses ventes y augmentant de 24,5% en comparaison annuelle à 145,7 millions.

Corrigée des effets des acquisitions et de la vente de participations, la croissance a atteint au 4e trimestre 8,1% en devises locales. En Europe, Bossard a affiché une progression de 40%, à 91 millions de francs. Hors activités de KVT Fastening, la croissance a atteint 7%.

Augmentation de capitale

Les ventes ont en revanche légèrement fléchi aux Etats-Unis, soit de 1,5% à 30,4 millions de francs. En Asie, les revenus ont progressé d'un quart à 14 millions. Pour mémoire, Bossard s'est emparé des activités de techniques d'assemblage de KVT König en octobre 2012.

En mars 2013, le groupe établi à Zoug avait procédé à une augmentation de capital de 80 millions de francs, destinée à rembourser l'emprunt souscrit pour cette acquisition. A l'occasion de sa prochaine assemblée générale, le 7 avril 2014, Bossard proposera à ses actionnaires d'échanger leurs actions au porteur en actions nominatives de catégorie A.

Les propriétaires de l'entreprise figureront ainsi au Registre des actions, ce qui permettra d'intensifier la communication, avance Bossard. L'échange proposé est de 1:2, ce qui divisera par deux la valeur nominale des nouvelles actions nominatives cotées A: celle-ci passera de 10 à 5 francs. Celle des actions nominatives non cotées B passera de 2 à 1 franc. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!