Vaud: Bottens lance un appel au respect à ses habitants

Actualisé

VaudBottens lance un appel au respect à ses habitants

Excédée par les incivilités, la commune a envoyé un tous ménages pour rappeler ses citoyens à l'ordre.

par
Loïs Siggen Lopez
Bottens compte un millier d'habitants.

Bottens compte un millier d'habitants.

«Je ne laisserais jamais rentrer ma fille toute seule après le sport», confie une mère de famille de Bottens. Au cœur du Gros-de-Vaud, la bucolique commune d'un millier d'habitants ne ressemble pas à une banlieue à risque.

Pourtant, un appel «solennel» au respect a été lancé, le 9 juin dernier, à tous les jeunes Bottanais et à leurs parents. Dans cette lettre, les autorités invitent la population à réfléchir à la situation, qualifiée «d'insoutenable».

La future syndique Verte ne mâche pas ses mots. «C'est tolérance zéro, on n'en peut plus. L'insécurité est le dossier numéro un de la commune et le problème sera traité dès le 4 juillet», précise Béatrice Métraux. Si l'élue elle-même s'est déjà fait voler six vélos, on ne compte plus les vitres cassées, effractions, vols, et déprédations, qui ont coûté environ 12 000 fr. à la collectivité publique l'an passé. Porte-parole de la Police cantonale, Pascal Jaton le reconnaît: «Différents problèmes ont eu lieu avec des jeunes.»

Tamara, Bottanaise de 15 ans, tempère ces propos: «Tous les jeunes du village ne sont pas des «incivilisés». La situation n'est pas normale, mais pas non plus alarmante.»

Il n'empêche. En plus des Securitas présents entre 22 h et 3 h du matin, la commune menace d'appliquer de nouvelles mesures. «La lettre ouverte n'est pas un appel au secours, explique Béatrice Métraux. C'est un avertissement avant de passer à l'artillerie lourde. Tout est envisagé, même l'installation de caméras de surveillance.»

Ton opinion