Actualisé 06.09.2012 à 16:27

Nucléaire de Leibstadt

Boue des eaux de refroidissement polluée

L'agriculture allemande utilise la boue des eaux de refroidissement de la centrale nucléaire de Leibstadt, en Argovie. Problème: cette boue contient de la dioxine et des PCB.

La boue résiduelle de l'eau utilisée pour le refroidissement de la centrale nucléaire de Leibstadt (AG) contient des traces de substances toxiques. Ces boues sont utilisées comme amendement dans l'agriculture, principalement en Allemagne, près de la frontière suisse.

La boue contient 0,02 nanogramme de dioxine par kilo de matière sèche et 0,06 nanogramme de polychlorobiphényles (PCB), révèle une analyse effectuée à la demande de la centrale de Leibstadt et présentée jeudi. En Allemagne, les valeurs limites sont fixées à 5 nanogrammes par kilo de matière sèche.

Malgré cela, les autorités de la préfecture allemande de Waldshut, à la frontière de l'Argovie, recommandent aux agriculteurs de ne plus nourrir leur bétail avec l'herbe provenant des champs concernés.

L'utilisation de l'eau puisée du Rhin afin de refroidir le réacteur de Leibstadt produit 13'000 tonnes de boue résiduelle chaque année. Environ 10'000 tonnes sont livrées en Allemagne et le reste est utilisé en Suisse.

Le PCB servait jusque dans les années 1980 de liquide hydraulique et d'adoucissant. Des quantités de ce produit chimique cancérigène ont été transportées dans les eaux de l'Aar, de la Reuss, de la Limmat et du Rhin. Le PCB s'y est partiellement déposé dans les sédiments.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!