Football – Angleterre : Boulets rouges sur une poignée de mains secrète
Actualisé

Football – Angleterre Boulets rouges sur une poignée de mains secrète

Les réseaux sociaux se sont enflammés dimanche à l'occasion du match Tottenham-Everton, lorsque Harry Kane et Dele Alli ont fêté l'ouverture du score.

par
duf

On le sait, les footballeurs peuvent être de grands enfants. Deux d'entre eux l'ont prouvé ce week-end en Premier League anglaise. Associés lors de l'ouverture du score de Tottenham face à Everton par Harry Kane, le buteur et son coéquipier milieu de terrain Dele Alli ont célébré cette réussite d'une façon très étrange. Les deux internationaux anglais y sont allés d'une interminable poignée de mains secrète, sans doute longuement répétée en amont, de l'ordre de celles qu'on peut observer entre camarades dans plus ou moins toutes les cours d'écoles du monde.

Il n'a pas fallu beaucoup de temps aux téléspectateurs de tous bords pour tirer à boulets rouges sur cette routine, via les réseaux sociaux. La plupart des réactions plutôt indignées ou moqueuses, après avoir assisté à ce drôle de spectacle. Il n'est pas certain que Kane et Alli récidivent avec leur poignée de main lors de leur prochaine sortie sous les couleurs des Spurs ou de l'équipe d'Angleterre, mais les deux compères ont tout de même eu le dernier mot. Leur implication sur les trois buts de Tottenham dimanche (2 buts pour Kane, 1 pour Alli) leur a permis d'offrir la victoire finale aux Londoniens contre Everton (3-2).

«City» sans forcer

Les «Citizens» n'ont pas forcé leur talent contre la lanterne rouge Sunderland. Brouillons et sans grande inspiration, les hommes de Pep Guardiola ont tout de même fait la différence grâce à un but d'Agüero avant la pause, à la reprise d'un centre de Sterling (42).

Repris en main à la mi-temps, ils se sont définitivement détachés après la pause grâce à Sané sur un service de Silva (59) pour décrocher une quatrième victoire consécutive en championnat.

«Nous devons y croire», a assuré le milieu espagnol. «Nous savons que les deux ou trois derniers mois sont les plus importants de la saison. Nous sommes dans une bonne passe.»

Ton opinion