Hôpital américain: Bouleversé, il tue sa mère et se suicide
Actualisé

Hôpital américainBouleversé, il tue sa mère et se suicide

Suite à l'annonce d'un diagnostic, un quinquagénaire a perdu la tête, dans un hôpital de Baltimore, aux Etats-Unis. Il a tué sa mère, avant de se donner la mort.

Un homme a tiré sur le médecin de sa mère et tué celle-ci jeudi dans un hôpital de Baltimore (Maryland, est des Etats-Unis) avant de se suicider. Selon la police, il était bouleversé d'apprendre ce dont sa mère souffrait.

La police et les différents responsables qui se sont exprimés sur ce drame survenu à l'hôpital John Hopkins, un établissement de réputation internationale, n'ont pas donné de détails dans l'immédiat sur ce qui a pu bouleverser le tireur. Mais selon des médias, il aurait appris que sa mère était paralysée à la suite d'une opération de la moelle épinière.

L'homme, âgé de 50 ans, «était en train de recevoir des informations concernant les soins et l'état de santé de sa mère (...) lorsqu'il a été perturbé émotionnellement et bouleversé en apprenant dans quel état elle se trouvait», a ainsi expliqué à la presse la maire de Baltimore, Stephanie Rawlings-Blake.

«Pendant sa conversation avec le médecin, (il) a sorti de sa ceinture une petite arme de poing semi-automatique et tiré un coup de feu qui a touché le médecin dans le bas de la poitrine ou le haut de l'abdomen», a-t-elle ajouté.

«Le médecin s'est écroulé à l'extérieur de la chambre (de la mère du tireur) et M. Davis a ensuite été vu en train de courir dans la chambre en brandissant l'arme en direction de sa mère, qui était immobilisée sur son lit».

Trois heures de siège

Après trois heures de siège de la chambre où l'homme s'était barricadé, une unité d'intervention de la police a finalement ouvert la porte et découvert ses deux occupants morts, le tireur ayant apparemment tué sa mère avant de se suicider.

Anthony Guglielmi, porte-parole de la police de Baltimore, a déclaré que le médecin avait été opéré mais que ses jours n'étaient pas en danger.

Une infirmière qui travaillait à l'étage où le drame s'est produit a raconté au quotidien Baltimore-Sun que le suspect était en colère à propos du traitement de sa mère et qu'il avait menacé de se jeter par la fenêtre.

(ats/afp)

Ton opinion