Caroline Receveur émue par son voyage spirituel

Publié

Caroline ReceveurBouleversée par son voyage spirituel

L’influenceuse Caroline Receveur est partie au Népal pour se ressourcer. La Française y a vécu des moments forts en émotions.

Caroline Receveur n’est pas près d’oublier son voyage au Népal pour une retraite spirituelle. Dans une vidéo publiée sur Instagram, mercredi 20 avril 2022, l’ex-candidate de téléréalité devenue influenceuse et femme d’affaires a partagé son incroyable expérience avec ses fans. Avec une amie, la Française de 34 ans a décidé de partir sur un coup de tête deux jours à Katmandou.

Arrivée dans la capitale du Népal, Caroline, qui souffre de violentes angoisses depuis des années, a participé à diverses expériences chamaniques ayant pour but de guérir son esprit grâce à des chants, des massages et de la méditation. Vêtue très simplement et munie uniquement d’un sac à dos, on y voit la belle au naturel, sans maquillage. Celle qui a été soupçonnée de fraude fiscale avoue même n’avoir mis dans son sac que «trois slibards». Lorsqu’elle s’est retrouvée face à un moine bouddhiste, avec lequel elle s’est confiée à cœur ouvert sur son parcours, Caroline a été submergée par une émotion intense. Au point de fondre en larmes. «Le truc c’est que je suis très heureuse parce que j’aime profondément ma vie. J’ai tout ce que je veux, mais j’ai peur de perdre tout ce que j’ai. C’est comme si je ne méritais pas d’être heureuse, c’est ce que je ressens. Donc à chaque fois j’ai peur de perdre ce que j’ai et ça m’empêche d’accéder au véritable bonheur. J’ai tout le temps ces peurs sans aucune raison», lui a expliqué la maman du petit Marlon, 3 ans, qu’elle a eu avec son mari, le mannequin Hugo Philip.

L’écoutant attentivement, le moine a compris que l’origine des peurs de Caroline provenait d’un drame survenu durant son adolescence: le décès de son père quand elle avait 17 ans, survenu après dix ans de maladie. «Le pire n’était pas sa mort. Le pire, c’est ma plus grande peur, de vivre ma vie et que soudainement tout change. Mon père est tombé malade soudainement et après plus rien n’était pareil. Je pense que ma peur vient de là», a-t-elle analysé, très émue. Après avoir reçu des conseils avisés et bienveillants du moine pour apaiser ses souffrances, l’influenceuse, qui se dit dépassée par son rythme de vie effréné, a ensuite visité un temple bouddhiste et rencontré d’autres Népalais très accueillants. Ses abonnés ont été nombreux à la féliciter pour sa démarche.

(lja)

Ton opinion

15 commentaires