Décisions du Conseil fédéral - Boulot, resto, Euro: dès lundi, un été presque normal
Publié

Décisions du Conseil fédéralBoulot, resto, Euro: dès lundi, un été presque normal

Le gouvernement est allé encore plus loin que ce qu’il avait prévu pour la nouvelle salve d’assouplissements. Les rassemblements dans l’espace public n’ont plus de restriction.

par
Yannick Weber
Le télétravail n’est plus obligatoire, mais recommandé 

Dès lundi, il sera à nouveau possible de se rendre au bureau pour ceux qui travaillent à la maison. Il sera à nouveau possible d’aller manger une assiette dans un restaurant sans devoir spéculer sur la météo. Et il sera possible de se réunir en plus grands groupes, à l’intérieur et à l’extérieur, et assister aux matchs de foot de l’Euro (même si, théoriquement, avec un masque). «Chaque jour qui passe nous rapproche de la sortie de cette pandémie», a illustré Alain Berset lors de sa conférence de presse mercredi après-midi.

Pop corn!

L’évolution positive du nombre d’infections et la poursuite de la vaccination ont poussé le Conseil fédéral à aller un peu plus vite que ce qu’il avait initialement proposé (détail ci-dessous). Les jauges pour les rassemblements ont été revues à la hausse, les tables de 6 seront autorisées en terrasse, les restrictions horaires abolies… mais la normalité sera toujours entourée des mesures de protection en vigueur.

Tandis que certains pays tombent le masque, la Suisse reste sur sa ligne et ne modifie pas la liste des lieux où il est imposé. Il sera toujours obligatoire de se couvrir la bouche et le nez au restaurant (sauf à table), dans les auditoires des unis, et même dans certains espaces extérieurs tels que les marchés. En revanche, il sera possible de l’ôter ponctuellement, notamment à des fins de sustentation. Par exemple, dans les salles des cinémas, pourront s’élever à nouveau les odeurs de pop corn.

Réactions contrastées

Du côté des patrons, la satisfaction n’est que partielle. Pour l’Usam, la levée de l’obligation du télétravail était attendue, mais l’obligation de dépistage représente «une charge supplémentaire intolérable». Le Centre patronal parle lui aussi de «contraintes bureaucratiques». GastroSuisse s’est, elle, montrée très satisfaite. «Nous sommes absolument soulagés et saluons ce pas», dit son président Casimir Platzer. La faîtière est surtout ravie de voir disparaître la fermeture forcée à 23 heures et l’augmentation de la jauge à 6 personnes en terrasse. De son côté, et bien que l’année scolaire touche presque à sa fin, la Conférence des directeurs cantonaux de l’instruction publique a elle salué la levée de la limitation à 50 personnes dans l’enseignement.

Vacances d’été: choix de destinations élargi

La Suisse ne change pas non plus sa politique de dépistage. Par rapport au télétravail, le retour au bureau n’est permis que si les entreprises permettent un test par semaine par personne au bureau. «Le retour progressif au bureau va multiplier les contacts et les déplacements. Il faut réussir à faire cela avec un fort accompagnement en matière de tests», a dit Alain Berset.

En revanche, le Conseil fédéral lâche du lest pour ce qui est des vacances d’été. Les personnes vaccinées ou guéries seront exemptées de quarantaine au retour de leur destination, sauf si celle-ci est victime de la circulation forte d’un variant préoccupant. Idem pour les tests: la Suisse n’exigera plus de PCR négatif lors du retour au pays.

L’exemption de quarantaine et de test est valable six mois… «pour l’instant. De nouvelles études arriveront, et il est possible que ce délai soit prolongé», explique le ministre de la Santé.

Les décisions en bref

  • Les restaurants et bars peuvent rouvrir leurs espaces intérieurs, avec maximum 4 personnes par table (6 en terrasse). La fermeture forcée à 23h est abolie.

  • Les réunions privées à l’intérieur passent de 10 à 30 personnes maximum. Pour les manifestations, 100 spectateurs (intérieur) et 300 (extérieur) seront autorisés. La moitié des places peuvent être occupées, plutôt qu’un tiers. Les rassemblements spontanés dans l’espace public ne sont plus limités.

  • La limitation à 50 personnes pour l’enseignement dans les hautes écoles est levée si elles prévoient un plan de dépistage.

  • Le télétravail n’est plus obligatoire, mais seulement recommandé. Les entreprises doivent proposer un dépistage hebdomadaire.

  • Pour le sport, 50 personnes peuvent désormais se réunir, contre 15 actuellement. Les spectateurs sont autorisés et des allègements sont prévus pour les espaces intérieurs, comme les piscines.

  • Les personnes vaccinées ou guéries seront exemptées de quarantaine en cas de contact avec une personne contaminée, tout comme au retour de pays à risque, à quelques exceptions près.

  • Le Conseil fédéral a aussi élargi les jauges pour les grandes manifestations. Dès juillet, il sera possible d’être 1000 à l’intérieur, 5’000 à l’extérieur. Les stades de foot pourront être à nouveau remplis à partir de fin août.

Ton opinion

228 commentaires