Nouvelle-Zélande: Bouteilles étiquetées «Ebola» au parlement

Actualisé

Nouvelle-ZélandeBouteilles étiquetées «Ebola» au parlement

Des bouteilles étiquetées «Ebola» ont été adressées mardi au parlement et à un quotidien de Nouvelle-Zélande, a annoncé la police.

Les services du courrier du Parlement à Wellington ont découvert la bouteille en plastique dans un colis, ainsi que des documents indiquant que le liquide était contaminé.

Les démineurs de l'armée ont été appelés pour prendre en charge le colis suspect, confié à un laboratoire spécialisé pour expertise.

Quelques heures auparavant, le New Zealand Herald avait reçu un colis similaire. La bouteille a été envoyée en Australie pour analyse.

«Un examen préliminaire du colis (envoyé au Parlement) montre qu'il pourrait être semblable à un colis reçu ce matin (mardi) à Auckland accompagné d'une référence à Ebola», a précisé la police dans un communiqué.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Ebola a fait près de 5000 morts et plus de 13'000 cas ont été recensés, la majorité en Guinée, Sierra Leone et au Liberia.

Le virus se transmet par contact direct avec les fluides corporels, provoquant de la fièvre, des hémorragies, des vomissements et des diarrhées. Les personnels médicaux sont donc en première ligne. (afp)

Ton opinion