26.08.2020 à 20:40

RacismeL’affaire Jacob Blake déclenche un boycott inédit dans le monde du sport

Le monde sportif américain, basketteurs de la NBA en tête, a démarré mercredi un mouvement de boycott des compétitions.

Les chaises des Bucks sont restées seules.

Les chaises des Bucks sont restées seules.

Keystone

La prise de position des sportifs fait suite à l’affaire Jacob Blake, du nom du jeune Afro-Américain grièvement blessé par un policier, qui relance le mouvement antiraciste aux Etats-Unis. Enclenché par l’équipe de basket-ball des Milwaukee Bucks, qui a boycotté un match et contraint la NBA à reporter plusieurs autres rencontres mercredi, le mouvement s’est propagé à grande vitesse.

«NOUS DEMANDONS LE CHANGEMENT. ON EN A MARRE», a tweeté la superstar des Los Angeles Lakers, LeBron James. Selon plusieurs médias, les Lakers et les Los Angeles Clippers ont voté pour l’abandon de la saison NBA.

La joueuse de tennis japonaise Naomi Osaka a quant à elle refusé de disputer la demi-finale du tournoi de Cincinnnati, dont les organisateurs ont reporté d’un jour tous les matches prévus jeudi. Des matches de football et de baseball ont également été reportés en raison d’un boycott des joueurs. «En tant que femme noire, j’ai l’impression qu’il y a des questions beaucoup plus importantes qui nécessitent une attention immédiate, plutôt que de me regarder jouer au tennis», a justifié Naomi Osaka, 22 ans, dont la mère est japonaise et le père haïtien, et qui a souvent pris la parole ces derniers mois pour dénoncer l’injustice raciale.

Jacob Blake, un père de famille de 29 ans, a été grièvement blessé lorsqu’un policier lui a tiré sept balles dans le dos dimanche à Kenosha, dans l’Etat du Wisconsin, alors qu’il résistait à son interpellation, dans un contexte encore flou. Trois mois après la mort de George Floyd, un quadragénaire noir asphyxié sous le genou d’un policier blanc à Minneapolis, la colère est de nouveau vive aux Etats-Unis face au racisme et aux violences policières.

Quatre ans après Kaepernick

Les basketteurs ont été traumatisés par la scène filmée dans laquelle on entend sept coups de feu atteignant dans le dos ce père de famille qui essayait après avoir résisté à son interpellation d’entrer dans sa voiture où se trouvaient, selon son avocat, trois de ses fils âgés de 3, 5 et 8 ans.

Hasard du calendrier, l’événement a eu lieu quatre ans jour pour jour après la première protestation contre les violences policières faites aux Noirs, par le joueur de football américain Colin Kaepernick. Il s’était assis pendant l’hymne avant de s’agenouiller une première fois le 1er septembre.

Au site The Athletic, l’arrière des Bucks George Hill a ainsi expliqué: «Nous sommes fatigués de ces meurtres et de l’injustice. L’équipe ne jouera pas ce (mercredi) soir». Une décision qui a surpris les joueurs du Magic, qui ont confié ne «pas avoir été au courant de l’initiative, tout y adhérant».

Obama intervient

Barack Obama a félicité les joueurs «qui défendent ce en quoi ils croient». «Il faudra que toutes nos institutions défendent nos valeurs», a ajouté l’ancien président américain sur Twitter.

Ces dernières heures, d’autres joueurs avaient déjà évoqué la possibilité de ne pas jouer leur prochain match, notamment ceux de Toronto et de Boston, censés débuter leur demi-finale de conférence Est jeudi.

«À un moment il va falloir mettre nos c… sur la table et nous mettre en position de perdre quelque chose, plus que de l’argent ou de la visibilité», avait dit le meneur de Toronto Fred VanVleet.

D’autres boycotts sont possibles. Les joueurs se sont réunis mercredi soir pour débattre de la suite à donner. Certains envisagent de quitter la Floride, où la fin de la saison se déroule dans la bulle de Disney World en raison du coronavirus, et d’abandonner le championnat en cours, selon plusieurs médias.

(AFP/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
111 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Bizarre

27.08.2020 à 08:45

Surtout athlétisme, foot et basket?

Noir et fier

27.08.2020 à 07:22

Tous les racistes cachés derrière leurs écrans n’hésitez pas à vous instruire un peu! Je vous propose même de vous instruire gratuitement... celui qui est intéressé à me rencontrer, venez sans autre! Mais n’oubliez pas de tenir le même discours abject face à moi! Acceptez mon offre svp

Frank

27.08.2020 à 06:27

Quelle hypocrisie.... Soutenir un criminel qui allait chercher un couteau dans sa voiture...