Actualisé 15.06.2010 à 16:39

Marée noire

BP demande conseil au Credit Suisse

BP a engagé les banques Goldman Sachs et Credit Suisse et le fonds d'investissement BlackStone pour le conseiller face aux pressions auxquelles il est soumis depuis la marée noire.

Le New York Times indique dans sa version en ligne que les banques Goldman Sachs et Credit Suisse et le fonds d'investissement BlackStone ont été engagés notamment pour aider BP à gérer «les responsabilités financières croissantes» qu'il pourrait être tenu d'assumer dans le sillage de la marée noire.

La chaîne spécialisée Fox Business écrit sur son site que les deux banques et le fonds d'investissement ont été retenus pour contrer une éventuelle tentative de prise de contrôle hostile de BP alors que la chute de son action en Bourse le rend vulnérable.

Le porte-parole de BP aux Etats-Unis a assuré que c'était faux. «Il n'y a aucune vérité dans les propos qui disent que nous avons engagé des banques avec pour mission de nous défendre» contre d'éventuels raid boursiers hostiles, a-t-il affirmé à l'AFP.

Fox Business affirme aussi que «l'option d'un dépôt de bilan n'est pas totalement hors de question».

Une porte-parole du siège britannique de BP a démenti, rappelant qu'en «mars une présentation de BP indiquait que les entrées et sorties de liquidités de BP étaient équilibrées avec un baril pétrolier à 60 dollars». Le baril valait environ 75 dollars mardi à New York. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!