Sur le Grand Canal: Brad et George pointent leur nez à Venise
Actualisé

Sur le Grand CanalBrad et George pointent leur nez à Venise

Les deux acteurs ont déjà été aperçus sur les bateaux-taxis de la ville italienne. Ils présenteront en avant première le nouveau film des frères Cohen.

Les frères Coen donneront mercredi avec le très attendu «Burn after reading» le coup d'envoi de la 65e Mostra de Venise qui accueillera aussi les derniers long-métrages des japonais Takeshi Kitano et Hayao Miyasaki. La Suisse est présentée au travers d'une coproduction avec la Chine.

Présenté en avant-première mondiale mais hors-compétition de la Mostra (27 août-6 septembre), le nouveau film de Joel et Ethan Coen s'annonce comme une histoire totalement loufoque. Il est interprété par George Clooney, Brad Pitt, John Malkovitch et Tilda Swinton.

Il raconte les aventures d'un ancien agent de la CIA qui écrit ses mémoires, et dont le manuscrit finit dans les mains de deux employés d'une salle de gym. Ceux-ci, croyant qu'il s'agit de documents secrets, tentent de les vendre pour pouvoir s'offrir des opérations de chirurgie esthétique.

«Les personnages traversent la crise de la cinquantaine et leur histoire se mêle à des questions de sécurité nationale. Le film aborde à la fois le monde des clubs de gym et celui de la CIA: il raconte ce qui se passe quand ces deux mondes se rencontrent», a expliqué Joel Coen.

Hommage à Chahine

Le directeur de la Mostra Marco Müller a annoncé que cette édition 2008 serait dédiée au cinéaste égyptien Youssef Chahine, décédé le 27 juillet dernier. Son film «Gare centrale» (»Cairo: Central Station», 1958) sera projeté le 31 août.

Parmi les 52 films de la sélection, 21 sont en lice pour le Lion d'Or. Très attendu, l'Américan Jonathan Demme, auteur du «Silence des agneaux» et de «Philadelphia», présentera «Rachel Getting Married», une comédie mettant en scène Anne Hathaway en ex- mannequin habituée des cures de désintoxication qui joue les trouble-fêtes au mariage de sa soeur.

Les cinéphiles devraient également guetter les dernières oeuvres de Takeshi Kitano, «Akires to kame» (»Achilles and the Tortoise») et du maître de l'animation japonaise Hayao Miyasaki (»Ponyo by cliff on the sea»).

Le cinéma français sera représenté par «Inju, la Bête dans l'Ombre», de Barbet Schroeder avec Benoît Magimel, qui se passe au Japon et «L'Autre», de Patrick Mario Bernard et Pierre Trividic, d'après le livre d'Annie Ernaux, «L'Occupation».

Documentaire sino-suisse

Deux films africains seront également en lice: «Teza», de l'Ethiopien Haile Gerima, relatant l'histoire d'un jeune Ethiopien qui rentre au pays après plusieurs années d'études en Allemagne et un long-métrage franco-algérien «Gabba» (»Inland») de Tariq Teguia.

La Suisse sera également présente dans la section «Horizons documentaires» de la Mostra, au travers d'une coproduction avec la Chine, «Women» de Huang Wenhai.

La Mostra sera aussi l'occasion de découvrir hors-compétition les nouveaux films de Claire Denis (»35 Rhums»), de l'Iranien Abbas Kiarostami (»Shirin»), un documentaire d'Agnès Varda (»Les Pages d'Agnès») ou un court-métrage du portugais Manuel de Oliveira (»Do Visivel ao invisivel»).

Présidée par Wim Wenders

Le jury sera présidé par le réalisateur allemand Wim Wenders, auteur de «Paris, Texas» et de «Buena vista social club» qui avait remporté en 1982 le Lion d'Or de la Mostra avec «L'état des choses» (»Der Stand der Dinge»).

Parmi les jurés, figureront notamment l'actrice italienne Valeria Golino, la réalisatrice argentine Lucrecia Martel et le réalisateur chinois Johnnie To. Un Lion d'Or à la carrière sera décerné au réalisateur italien Ermanno Olmi, 76 ans, auteur de «L'Arbre aux sabots» (1978) et «Le Métier des armes» (2001).

Née en 1932, la Mostra de Venise a connu plusieurs années de black-out pendant la Seconde Guerre mondiale et a également organisé plusieurs de ses éditions sans mettre de films en compétition. Elle s'achèvera le 6 septembre avec la cérémonie de remise des prix. (ats)

Ton opinion